Marseille Bombardement 21 Juin 40

Section dédiée aux actions contre la France et l'Angleterre en 1940, aux opérations des sous-marins de la Betasom en Atlantique et à l'occupation du territoire français entre 1942 et 1945.

Marseille Bombardement 21 Juin 40

Message par EKAERGOS » 08 Décembre 2008, 19:00

Bonsoir à tous

Actuellement je fais une recherche sur le Bombardement de Marseille le 21 Juin 1940 pour lequel j'avais recueilli le témoignages de certains jeunes témoins de l'époque plus ma doc papier et enfin des recherches sur le Net en Français et en Italien le tout ayant conduit à un Sujet sur le Forum Sudwall qui a permis de recouper toutes ce sources bien que certains points demeurent obscurs je vous mets ci-dessous la synthèse à laquelle nous sommes arrivés et les questions qui restent en suspens.
Surtout si vous avez d'autres éléments qui complètent ou même qui contredisent tel ou tel point surtout n'hésitez pas!

Le 21 Juin 1940 10 Bombardiers SM 79 du 104 eme Gruppo (46eme Stormo) attaquent Marseille en deux vagues successives.
La premiere vague largue ses bombes à une altitude assez haute ,certaines atteignant le quartier de l'Estaque dans le Nord de la rade de Marseille.

Voilà; donc si vous avez d'autres éléments je suis preneur Merci d'avance
L'alerte ayant été donnée la deuxieme vague arrive sur Marseille alors que des chasseurs arrivent de Marignane (Bloch MB 152 ?) elle "éclate" alors en larguant ses bombes et repart poursuivie par les chasseurs français mais n'aura aucunes pertes que se soit par la chasse ou la DCA françaises
Les impacts de bombes se situent autour du Vieux Port (Vauban et de l'autre coté L'Eveché/le Panier/Les Accoules) ces bombes font de 122 à 144 victimes civiles selon les sources.
A noter qu'une rumeur assez répandue à l'époque dit que :"les victimes sont majoritairement italiennes ou d'origine italienne" les bombes étant tombées sur des quartiers ou effectivement les immigrés italiens sont nombreux.
Enfin dans la nuit du 21 au 22 des Fiat BR 20 du 43 eme Gruppo larguent 4200 Kg de bombes un rapport d'époque mentionnant "la visée est encore une fois peu précise en raison du mauvais temps"
Je n'ai absolument rien trouvé d'autre sur ce bombardement nocturne au point que l'on peut se demander si les bombes ne sont pas tombées en mer ou dans des zones désertes vu le peu de mention du coté français.
Du coté italien j'ai trouvé le "Bolletino N°11 du 22 Juin 40 du QG des Forces armées qui précise seulement "des violents bombardements de jour et de nuit par vagues sucessives sur les bases de Bizerte et Marseille"... c'est assez vague?
Le bulletin N°6 du 21/06/40 de SuperAéro (je me suis demandé si cela n'émanait pas d'un site de "Wargames") parlent simplement de 10 SM 79 du 104eme Gr (46 eme St) bombardant Marseille

Ces bombardements du 21/06/40 seraient les seuls du 10 au 25/06/40 mais laissent de nombreuses questions en suspens:

Que sait on de plus sur le bombardement nocturne des BR 20 et de ses résultats ?
Certaines sources parlent de 9 au lieu de 10 SM 79 un appareil a t il du rentré prématurément?
Les SM 79 ont ils encaisser des coups de la chasse française ? Je pense surtout à la partie arrière entoilée qui selon le forum "Régio Aéro" rendait l'équipage trés vulnérables et comme les Bloch MB152 ,plus rapide (510 km/h contre 430 pour le "Sparviero" SM 79,etaient en poursuite après être arrivés pratiquement dessus...
Durant leurs trajet de retour les SM 79 ont ils eu à subir d'autres attaques ?
EKAERGOS
Generale di brigata
 
Message(s) : 483
Inscription : 08 Décembre 2008, 00:00

operation italienne regia aéronotica

Message par laurentnice » 16 Décembre 2008, 11:03

http://www.memoire-net.org/article.php3?id_article=130

Les opérations aériennes italiennes sur la France en juin 1940

Extraits traduits de l’ouvrage de Giancarlo Garello « Regia Aeronautica et Armée de l’Air 1940 – 1943 » publié en 1975 par l’Ufficio storico dell’Aeronautica militaire.
Note préliminaire : Toutes les missions effectuées par la Regia Aeronautica sur la France métropolitaine (Corse exceptée), l’ont été par des unités appartenant à la 1 ère Escadre Aérienne (Prima Squadra Aera) dont le QG était à Milan.

Le 10 juin 1940, le Ministre italien des affaires étrangères, le Comte Galeazzo Ciano, convoque les ambassadeurs de France et de Grande Bretagne à Rome et leur annonce officiellement la déclaration de guerre de son pays à compter du 11 juin à 0h01.
11 juin : - Un Fiat BR 20 du 7 ème Stormo (Milan-Linate), effectue une reconnaissance sur le port de Toulon. Cette mission est avortée à cause de mauvaises conditions météorologiques. Dans l’après-midi, un autre BR 20 du 43 ème Stormo (Cameri) effectue la même mission et parvient cette fois-ci à prendre de nombreuses photographies du port.
12 juin : - Un BR 20 du 7 ème Stormo effectue une reconnaissance sur les aérodromes du Cannet-des-Maures, de CuersPierrefeu, d’Hyères et du port de Toulon. L’appareil est attaqué par la chasse française mais, bien qu’endommagé, il parvient à rejoindre l’aérodrome de Torre Pallavicino.
13 juin : - Dans la nuit du 12 au 13, 13 BR 20 du 13 ème Stormo (Plaisance), effectuent une mission de bombardement sur le port de Toulon. Tous les appareils, dont deux endommagés par la DCA, rentrent à leur base.
-A l’aube, 2 BR 20 du 43 ème Stormo effectuent une reconnaissance sur Toulon et les aérodromes environnant.
-A 10h50, 23 FIAT CR 42 du 23 ème Gruppo (Cervere) effectuent une mission d’attaque au sol de l’aérodrome de Fayence. - A
10h57, 23 FIAT CR 42 du 151 ème Gruppo (Casabianca), effectuent une mission d’attaque au sol de l’aérodrome d’Hyères.
-A 11h15, 19 BR 20 du 13 ème Stormo (Plaisance), effectuent une mission de bombardement sur le port de Toulon.

14 juin : Pas d’activité aérienne à cause de conditions météorologiques très défavorables.
15 juin : - A 13h00, 27 FIAT CR 42 du 150 ème Gruppo (Turin-Caselle), effectuent une mission d’attaque au sol sur l’aérodrome de Cuers-Pierrefeu.
-A 13h00, 25 CR 42 du 23 ème Gruppo (Cervere), effectuent une mission d’attaque au sol de l’aérodrome du Cannet-des-Maures.
-A la même heure, 25 CR 42 du 18 ème Gruppo (Novi-Ligure et Albenga) effectuent une mission de protection générale aux alentours des aérodromes attaqués.

Pertes dues à la chasse française ou autre : 4 CR 42 (2 tués, 2 prisonniers), 1 CR 42 posé en panne à Cuers (1 prisonnier). Un BR 20 de la 173 ème Squadriglia (1 tué, 3 prisonniers).
16 juin : Pas d’activité aérienne autre que des missions de protection à la frontière par la chasse.
17 juin : - Un BR 20 du 7 ème Stormo effectue une mission de reconnaissance sur la vallée du Rhône.
-Un Romeo 37 protégé par 2 CR 42 du 3 ème Stormo (Albenga), effectue une mission d’observation sur le Pont Saint-Louis (entre Menton et Vintimille).
Perte : Un FIAT CR 42 du 151 ème Gruppo (Casabianca) disparu en montagne au cours d’une mission d’escorte (pilote tué). Pertes dues à la chasse française : 2 BR 20, le premier dans la région de Toulon (équipage tué), le second après un amerrissage de fortune devant Imperia (2 tués, 2 survivants). Deux autres BR 20 endommagés avec des membres d’équipages tués ou blessés, parviennent à rejoindre leur base. `
18 juin : - Un BR 20 du 7 ème Stormo effectue une mission de reconnaissance du Col de la Madeleine et de Grenoble. Mission avortée à cause des mauvaises conditions météorologiques.
19 juin : Pas d’activité aérienne offensive.
20 juin : - Deux Romeo 37 protégés par des FIAT CR 42 effectuent une mission d’observation de la frontière avec les Alpes maritimes.
21 juin : Les objectifs de la Regia Aeronautica changent radicalement. Pour soutenir l’offensive terrestre lancée la veille, ce sont maintenant les ouvrages fortifiés des Alpes qui vont faire l’objet des attaques aériennes.
-A 6h30, 5 FIAT BR 20 du 13 ème Stormo effectuent une mission de bombardement sur un ouvrage, dans la région de Bourg-Saint-Maurice et sur un pont sur l’Isère proche.
-A la même heure, 11 BR 20 du 7 ème Stormo tentent d’attaquer les ouvrages de la Plate et du Truc au NO de Bourg-Saint-Maurice mais la brume empêche un bombardement précis.
-A 9h00, 17 BR 20 du 43 ème Stormo attaquent le fort de la Redoute ruinée au col de la Traversette, près du Petit Saint-Bernard et 5 autres du 31 ème Gruppo tentent d’attaquer le fort Vulmix à l'ouest de Bourg-Saint-Maurice mais les nuages cachent l’objectif. Enfin, 8 BR 20 du 7 ème Stormo tentent d’attaquer une batterie d’artillerie également à l’ouest de Bourg-Saint-Maurice. L’objectif étant là aussi masqué par la brume, 4 appareils lâchent leurs projectiles sur la voie ferrée entre Aime et Moûtiers, les autres rentrent à leur base avec leur chargement.

-Dans l’après-midi, de nouvelles attaques sont prononcées sur les Fort Janus, Fort Gondran et Fort Chenaillet, tous situés à l'est de Briançon avec des résultats très incertains du fait des mauvaises conditions de visibilité. En fin d’après-midi, un BR 20 de la 173 ème Squadriglia effectue une reconnaissance photographique de Lyon et de ses environs.
Pertes : Aucune pendant les missions de bombardement, mais 2 CR 42 sont détruits à cause de la brume (1 tué).
22 juin : - Dans la nuit du 21 au 22, 6 BR 20 du 43 ème Gruppo attaquent le port de Marseille. A l'aube, reprise des missions de bombardement des ouvrages fortifiés menées par une trentaine de BR 20 des 7 ème et 43ème Stormi et du 31ème Gruppo. Les objectifs assignés sont masqués par la brume et les appareils rentrent à leur base sans avoir pu attaquer. Seules deux patrouilles pourront larguer leurs bombes sur des objectifs secondaires à l'ouest de Briançon. En fin de matinée, les conditions s’améliorant, les missions reprennent sur des objectifs situés dans les Alpes Maritimes :
-9 BR 20 du 7 ème Stormo bombardent le fort du Mont Ours, entre Sospel et Menton.
-9 autres du 43 ème Gruppo s’attaquent à celui du Mont Agel qui surplombe Monaco. - Par contre 6 S 79 du 59 ème Gruppo et 5 BR 20 du 13ème Stormo ne peuvent repérer leurs objectifs assignés les forts Barbonnet (Sospel) et de Roquebrune et rentrent à leurs bases.

23 juin : - 6 BR 20 du 31 ème Gruppo bombardent l’ouvrage fortifiée de Sainte-Agnès au-dessus de Menton.
-Du fait de la brume, 3 BR 20 du 13 ème Stormo et 9 S 79 du 59ème Gruppo ne peuvent pas attaquer Roquebrune et le Mont Agel.
24 juin : Pas d’actions offensives.
25 juin : Le cessez-le-feu prend effet à 0h.35
laurentnice
Generale di divisione
 
Message(s) : 615
Inscription : 04 Août 2008, 00:00

Marseille Bombardement 21 Juin 1940

Message par EKAERGOS » 16 Décembre 2008, 14:15

Bonjour et merci.

Cette chronologie est précieuse sur la période mais curieusement elle ne fait aucune mention du bombardement de jour le 21/06/08 par la dizaine de SM79 du 104 eme Gruppo du 46 eme Stormo. A noter d'ailleurs que les SM 79 ne sont cités qu'une seule fois (59 eme Gruppo) le 23/06/40 pour une opération avortée sur Roquebrune/Mt Agel (???).
C'est d'autant plus bizarre que du coté français c'est le bombardement nocturne des BR20 qui semble être passé inaperçu ,pourtant 4200 kg de bombes ! alors qu'à la même époque ;voire même avant le 10 Juin on voyait des avions italiens partout jusque sur la Loire !
Du coté italien ce silence sur les SM79 est d'autant plus bizarre car indépendamment de ses faibles résultats c'était quand même ;à ma connaissance; l'incursion la plus profonde en France continentale ce qui aurait du être exploité par la propagande italienne. A moins qu'en ce début de guerre on ait eu encore des pudeurs à admettre le bombardement d'une ville ??? (après l'Ethiopie et l'Espagne ??) et que le véritable objectif des SM 79 ait été les aérodromes de Marignane et d'Istres,St Martin de Crau ou Salon, ces derniers abritant les escadrilles de la R.A.F qui bombardaient l'Italie du Nord (Turin).
Pour en revenir aux BR20 (43eme Gr) grace à toi nous savons désormais qu'ils étaient 6 ,ce qui en soit est un progrès ,mais j'avoue être surpris de constater que l'on trouve beaucoup plus facilement des éléments sur les attaques du terrain de Cuers et les exploits de Le Gloan sur son D 520 que sur le Bombardement de la 2eme Ville de France ! D'autant (bis) qu'à l'époque on voyait des avions italiens partout !
Je pense que les documents officiels ;tant français qu'italiens; existent mais n'ont pas été exploités pour des raisons qui m'échappent . Sur le forum "Sudwall" un correspondant spécialisé dans l'aéronautique m'a indiqué que des rapports de l'Armée de l'Air sur le 21/06/40 seraient conservés au fort de Vincennes?
Arrivederci et merci encore
EKAERGOS
Generale di brigata
 
Message(s) : 483
Inscription : 08 Décembre 2008, 00:00

shd

Message par laurentnice » 16 Décembre 2008, 15:00

possible que des élément soit conservé au SHD
laurentnice
Generale di divisione
 
Message(s) : 615
Inscription : 04 Août 2008, 00:00

SHD + Batailles aériennes n°11

Message par EKAERGOS » 16 Décembre 2008, 18:06

Re

Je viens de passer un moment sur le site du SHD mais les "vrais" documents numérisés sont rares et l'essentiel des références consultables sont en fait des inventaires des Fonds. A noter toutefois le N° 250 de la Revue du SHD (1er trimestre 2008) intitulé "France - Italie" avec 2 articles sur les combats de Juin 40.
Toutefois la revue "Batailles Aériennes" N° 11 comporterait un article sur le conflit Franco-Italien de Juin 40 dont l'auteur aurait trouvé en partie la matière au SHD.

Bon je sais bien que les 4200 kg de bombes des 6 BR 20 ne représente "que" la charge d'UN B24 Libérator dont un nombre bien supérieur aux SM79 et BR20 du 21/06/40 a "généreusement" arrosé Marseille le 27 Mai 44 ; mais quand même 144 morts dans une grande cité comme Marseille et le peu de traces que celà a laissé dans l'histoire, ça fait réflechir non ???? :confused:

Ciao
EKAERGOS
Generale di brigata
 
Message(s) : 483
Inscription : 08 Décembre 2008, 00:00

Scusi laurentnice pour revue SHD n°250

Message par EKAERGOS » 16 Décembre 2008, 18:50

Désolé laurent je n'avais pas fait le lien avec ton message sur la revue
EKAERGOS
Generale di brigata
 
Message(s) : 483
Inscription : 08 Décembre 2008, 00:00

Unités et bases des Bombardiers italiens

Message par EKAERGOS » 17 Décembre 2008, 00:08

Je viens de regarder le site ,en anglais présentant les "ORBAT" dont celui de la "Régia aéronautica" au 10/06/40 et si je trouve bien la 1ere Squadra Aéra de Milan j'avoue avoir du mal à trouver les unités ayant participé au bombardement du 21/06/40:
SM 79 du 104 eme Gruppo (46 eme Stormo)
BR 20 du 43 eme Gruppo

Quelles étaient leurs place dans l'Ordre de Batailles? Leurs bases? je n'ose espérer le plan de vol qui les a amené sur Marseille et surtout si c'était là leur objectif ? S'agissait il d'une simple action de propagande ou avaient ils un objectif militaire ou économique précis ?

Je sais çà fait beaucoup de questions :scratch:

Buona notte :sleep:
EKAERGOS
Generale di brigata
 
Message(s) : 483
Inscription : 08 Décembre 2008, 00:00

Re: Marseille Bombardement 21 Juin 40

Message par cedric mas » 17 Décembre 2008, 09:53

Ecoute, j'ai pas mal de doc sur le sujet, mais un petit pb de temps...

Si tu es patient, je regarde cela au plus tôt (donc avant la fin d'année).

CM
cedric mas
Maresciallo d'Italia
 
Message(s) : 2337
Inscription : 04 Août 2008, 00:00

Re: Marseille Bombardement 21 Juin 40

Message par EKAERGOS » 17 Décembre 2008, 14:22

Je t'en prie Cedric ; ce n'est pas parce que je suis insistant que je suis impatient ! Quand je pose "una raffica" de questions c'est plutot pour "cadrer" le sujet sur les axes de recherches qui me semblent pertinents et non pas pour avoir toutes les réponses là tout de suite
Je sais ce que c'est que de rechercher dans sa propre doc "papier" (j'ai ouvert certains de mes bouquins de référence pour la premiere fois il y a plus de 30 ans !) et rien que sur le sujet du 21/06/40 je vois les progrés réalisés depuis que je fréquente ce forum alors que je "plafonnais" un peu avant.
De toutes manière je vais mettre un message sur le sous-forum "Régia Aéronautica" au sujet des 2 Formations considérées (SM 79 du 104 eme Gruppo 46 eme Stormo et BR 20 du 43 eme Gruppo 13 eme Stormo (?)) pour les quels j'ai trouvé certains "trucs" grace à l'ordre de bataille de "betasom" ;beaucoup plus complet que celui en anglais.
En attendant si vous avez besoin de renseignements concernant la zone de Marseille n'hésitez pas ! J'ai un bon témoin sous la main qui ne demandera pas mieux; à savoir "il mio babo" qui avait 15 ans en 40 et 19 en 44 ( mais ne pesait pas beaucoup plus lourd ...) il était même allé jusqu'à Toulon (en vélo) avec des copains voir les navires sabordés et avait vu les "San Marco" ( dont il m'avait bien décrit la chasuble "samuraï" porte-chargeurs).
Sa bonne connaissance de l'italien jointe à un bon sens de l'observation et a une curiosité pour tout ce qui était militaire m'ont permis d'identifier un bon nombre d'éléments voire de troupes "exotiques"
A+
EKAERGOS
Generale di brigata
 
Message(s) : 483
Inscription : 08 Décembre 2008, 00:00

Re: Marseille Bombardement 21 Juin 40

Message par cedric mas » 17 Décembre 2008, 14:49

De mémoire, j'ai de la doc sur la Regia Aeronautica, mais rien de transcendant (moi c'est plutôt le fuel et la fonte :king: ).

Je vais creuser sur les deux unités (et aussi regarder le HS Batailles Aeriennes si tu ne l'as pas déjà).

Sinon, il y a aussi les archives locales : Municipales de Marseille et/ou arsenal de Toulon...

CM
cedric mas
Maresciallo d'Italia
 
Message(s) : 2337
Inscription : 04 Août 2008, 00:00

Suivant

Retour vers Le front occidental

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)

cron