Garnison italienne de Symi, Dodécanèse

Les actions contre la Grèce et la Yougoslavie et l'occupation du territoire de 1940 à 1943.

Garnison italienne de Symi, Dodécanèse

Message par Aymeric » 11 Septembre 2012, 06:41

Philippe Naud :

Quelqu'un connaît-il l'identité précise - niveau régiment ou en dessous - de la garnison de l'île de Symi, au nord de Rhodes début octobre 1943 - les anglo-italiens évacuent l'île le 12.
Ce n'est pas une question essentielle mais plutôt pour mon amour du détail.
La région - Dodécanèse - relève, pour le Regio Esercito, de la Divisione Fanteria "Regina".
Avatar de l’utilisateur
Aymeric
Administrateur
 
Message(s) : 1759
Inscription : 03 Août 2008, 00:00

Re: Garnison italienne de Symi, Dodécanèse

Message par Aymeric » 11 Septembre 2012, 06:41

ALEXDEROME :

Il y avait une petite garnison de 140 hommes commandée par le Tenente di corvetta Andrea Occhipinti. Pour les Anglais 40 aviateurs du n° 74 Squadron, une douzaine de Long Range Desert Group et 27 Special Boat Squadron.
ALEX
Avatar de l’utilisateur
Aymeric
Administrateur
 
Message(s) : 1759
Inscription : 03 Août 2008, 00:00

Re: Garnison italienne de Symi, Dodécanèse

Message par Aymeric » 11 Septembre 2012, 06:42

Philippe Naud :

Bon, l'identité précise de la garnison italienne reste donc un mystère.
Merci quand même.
Avatar de l’utilisateur
Aymeric
Administrateur
 
Message(s) : 1759
Inscription : 03 Août 2008, 00:00

Re: Garnison italienne de Symi, Dodécanèse

Message par Aymeric » 11 Septembre 2012, 06:42

ALEXDEROME :

Effectivement, malgré quelques recherches (hâtives), la toile reste assez floue. Peu de choses sur le Dodécanèse. Je vais persévérer. La réponse que j'ai porté ci-dessus vient du livre : War in the Aegean, the campain for the Middle Eastern Mediterranean in WW II. Peter C. Smith et Edwin R.Walker.
ALEX
Avatar de l’utilisateur
Aymeric
Administrateur
 
Message(s) : 1759
Inscription : 03 Août 2008, 00:00

Re: Garnison italienne de Symi, Dodécanèse

Message par Aymeric » 11 Septembre 2012, 06:43

cedric mas :

La garnison :

- 6° cp. Mitraglieri autonoma (130 h. et 9 mitr. de 8mm)
- une section de mitragliere de 20mm (20 h.)
- un détachement de la Régia Marina (station de vedette de Panormiti)
- des éléments de Carabinieri et de Guardia di Finanza.

Ces éléments sont les ordres du tenente Andrea Occhipinti, puis à partir du 27/09/43 du Cap.Cor. Corradino Corradini, qui arrive de Léros. L'île est reliée par câble sous-marin à Rhôdes et à Piscopi depuis la baie de Panormiti, qui est la principale zone défendue au départ, quelques éléments défendant le port de Simi, où est placé le poste de commandement et les services.

Dès le 10/09, une vedette M.s. 15 (S.T.V. Aracci) dépose deux officiers anglais, et au 20/09, 45 hommes du Special Boat Squadront sont déployés avec des armes légères. Ils sont renforcés le 27/09 par des éléments australiens et néo-zélandais du SAS, pour un total britannique de 56 soldats, sous les ordres du Captain Lapraik (promu Major peu après).
150 soldats italiens parviennent de Rhodes, mais sans armes, ils ne peuvent participer à la défense de l'île.

début octobre les défenses sont redéployées vers le Nord, avec seulement 2 mitrailleuses laissées à Panormiti, et le reste déployées sur kles hauteurs autour de Simi et entre Simi et la baie de Pedi. une réserve est constituée avec une mitrailleuse de 8mm, et une soixantaine de soldats, moitié italiens, moitié Alliés.

Le 7 octobre, première tentative de débarquement allemande (80 hommes) réussit mais se replit sous la contre-attaque. Les raids de Stukas se multiplient à partir 8/10. Simi est en flammes le 11/10 mais les italo-britanniques résistent toujours. Les allemands planifient une nouvelle tentative pour le 10/10 mais l'annulent au dernier moment.
le 11/10, les blessés anglais et italiens sont évacués sur Castelrosso, puis Alexandrie. à 23h, l'évacuation de Simi est décidée par les Alliés.
Sur Castelrosso (mais aussi vers la Turquie pour les détachements au Sud).
Sous les attaques aériennes de la Luftwaffe, l'évacuation est réussie, et passe même inaperçue puisque les Stukas continuent à attaquer après. Finalement le 02/11, les allemands débarquent (150 hommes) au Nord-Ouest de Simi. Ils occupent l'île, sans résistance de la part des 52 soldats italiens encore présents, qui sont pro-allemands (ou qui se déclarent comme tel pour éviter les représailles, ces soldats étant arrivés après l'évacuation, sûrement réchappés de Rhodes).

L'île est remise en défense par les allemands, à l'aide de ces italiens, renforcés d'armes lourdes : 2 mortiers de 81, 3 mitrailleuses de 20, 4 mitrailleuses de 8mm, 1 canon de 75/27, une dizaine de fusil-mitrailleurs, postes radio, etc... détachés de la Division Regina à Rhodes. L'île sera l'objet de plusieurs raids du SBS, puis sera abandonnée par les allemands en septembre 44.

CM

Sources : Pasquale Iuso, La resistenza dei Militari Italiani all'Estero - Isole dell'Egeo, Commissione per la studio della resistenza dei militari italiani all'estero dopo l'8 settembre 1943, Rivista Militare e Ministero difesa, Roma 1994, pp. 429-443 ;
Avatar de l’utilisateur
Aymeric
Administrateur
 
Message(s) : 1759
Inscription : 03 Août 2008, 00:00


Retour vers Les Balkans

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité