La legione GNR Tagliamento

Matériels, organisation et uniformes des forces italiennes de la République Sociale de Mussolini

La legione GNR Tagliamento

Message par ALEXDEROME » 31 Août 2014, 21:25

LA 1a LEGIONE GNR TAGLIAMENTO

La legione Tagliamento est issue d’une squadra d’azione, une escouade de combat, troupe formée d’Arditi (troupes de choc de la 1ere guerre mondiale), de militaires démobilisés, d’étudiants… au service de Mussolini pour mener des expéditions punitives contre les socialistes lors du biennio rosso (1919-1920), période durant laquelle l’Italie connait un véritable vent insurrectionnel et révolutionnaire.
La squadra d’azione Tagliamento voit le jour en 1923 à Udine dans le Frioul. Elle doit son nom au fleuve qui traverse la région Frioul-Vénétie-Julienne. Elle est intégrée à la MVSN (Milizia Volontaria Sicurezza Nazionale) avec comme compétence de maintien de l’ordre.

La 63a Legione d'Assalto CCNN Tagliamento est constituée en février 1941 pour être rattachée à la 16eme division d'infanterie Pistoia. Son chef est le console Niccolo Nicchiarelli. La légion est composée de 2 bataillons (numérotés en chiffres romains selon l'usage italien) et de 2 compagnies de mitrailleuses :
-LXIIIe Bataillon CCNN d'Udine aux ordres du Ermacora Zuliani ;
-LXXIXe Bataillon CCNN de Reggio Emilia aux ordres du Alberto Patroncini ;
-183e compagnie de mitrailleuses de Plaisance commandée par le A. Zanotti ;
-103e compagnie de mitrailleuses de Coni commandée par le Mario Gentile.
Afin d'augmenter sa puissance de feu, un bataillon du Regio Esercito (R.E.) est agrégé à la légion : le LXIIIe bataillon Armi d'Accompagnamento (AA) -du 151e régiment d'infanterie Sassari- sous les ordres du colonel Vittorio de Franco.

La legione rejoint le CSIR (Corpo Spedizione Italiano in Russia) en Ukraine en août 1941, après avoir traversé la Hongrie et la Roumanie.
Elle est utilisée comme unité d’appoint au niveau divisionnaire et participe aux combats de Dniepropetrovsk et à la conquête du bassin du Donets. Durant la bataille de Noël, elle va durant trois jours repousser l’offensive soviétique qui a pour but de s’emparer du nœud stratégique de Stalino. Sur les 1200 miliciens partis d’Italie, il ne reste plus que 31 officiers et 538 hommes de troupe valides
Elle est retirée du front et transformée en Gruppo Battaglioni CCNN M. Avec le Gruppo Battaglioni CCNN M « Montebello » elle forme le Raggrupamento 3 Gennaio. On continue cependant à l’appeler legione et les vétérans vont retourner au combat en juillet 1942 lors de la première bataille défensive du Don. Lors de l’opération Petite Saturne, elle va servir d’arrière-garde au XXXV Corpo d’Armata lors de la désastreuse retraite initiée le 19 décembre 1942. De la Tagliamento , il ne reste que 19 officiers, 8 sous-officiers et 154 Chemises Noires .
Rassemblés à Rikovo et à Gomel, ils retourneront en Italie à partir du 16 mars 1943.

La divisione corazzata CCNN M.
Image
Le chef d’état-major de la MVSN Enzo Galbiati réussit à obtenir des Allemands des blindés afin de constituer une division blindée CCNN. Des instructeurs allemands ainsi que des Italiens vont former les miliciens sur les Panzer Kpfw III Ausf. N et les Pz Kpfw IV Ausf. H. La divisione corazzata CCNN M voit le jour le 23 avril 1943.
Commandée par le général Alessandro Lusana, elle est forte de 5800 hommes et constituée de la manière suivante :
- Gruppo Carri CCNN M Leonessa sur 3 compagnies équipées de douze Pz III, douze PzIV et douze StuG III Ausf. G.
-Raggruppamento Artiglieria CCNN M Valle Scrivia, sur deux bataillons équipés de 24 canons Flak de 88 mm.
-Gruppo Battaglioni CCNN M Montebello ;
-Gruppo Battaglioni CCNN M Tagliamento ; composé du LXIIIe Bat. Udine, du LXXIX Bat. Reggio Emilia et du XLI Bat AA Trento.
-Un bataillon de pionniers
-Un bataillon du Génie.
-Une centurie de la Milice autoroutière.
-Une section médicale.
En outre, la division est dotée de 510 véhicules de transport.
Après une période d’entrainement, l’unité est transférée dans la région de Rome. Après l’éviction de Mussolini lors de la séance du Grand Conseil la nuit du 24 au 25 juillet 1943, les CCNN ne tentent pas de marcher sur Rome, le chef d’état-major de l’armée Ambrosio obtient de Galbiati l’assurance de fidélité au roi. La division est rebaptisée 136a Divisione Legionaria Corazzatta Centauro II. Après l’armistice du 8 septembre 1943, les Allemands reprennent leurs blindés. Beaucoup de miliciens refusent de remplacer les faisceaux des pattes de collets par les étoiles régulières de l’armée et retournent à leurs différents dépôts.
200 miliciens conduits par Ermacore Zuliani, un des premiers commandants du LXIIIe bataillon Udine, rejoignent le centre mobilisateur d’Udine et s’installent dans la caserne du 8e réggimento Alpino. Avec l’arrivée de divers éléments, Zuliani créé le reggimento alpino Tagliamento, unité de l’Esercito Nazionale Repubblicano, l’armée de terre de la RSI.

La 1a legione GNR Tagliamento.
Image
La 1a legione M de la MVSN est constituée à Rome le 23 septembre 1943 à la caserne Mussolini avec les restes de la défunte division cuirassée. Des volontaires, refusant l’armistice viennent s’y engager pour combattre les anglo-américains. Commandée par Gustavo Marabini, la légion est composée de deux bataillons CCNN :
-LXIIIe Bat. CCNN M, chef d’unité Merico Zuccari ;
-XVIe Bat. CCNN M, chef d’unité Angelo Porcelli.
Sa première mission est de ratisser la zone des Abruzzes pour récupérer les 2000 prisonniers de guerre britanniques et soviétiques libérés lors du chaos provoqué par la proclamation de l’armistice du 8 septembre. Puis l’unité est dissoute dans le cadre de la création de la Guardia Nazionale Repubblicana, corps autonome chargé du maintien de l’ordre et de la lutte contre les bandes partisanes. Renato Ricci, ex-président de l’ONB (Opera Nazionale Ballila) est le responsable de la GNR.
Les deux bataillons de la légion dissoute doivent rejoindre leurs dépôts mais Udine étant désormais incluse à l’OZAK (Operazion Zone Adriatische Kustenland ou zone d’opération littoral adriatique) rattaché au Reich, le LXIII Bat. est transféré à Chiari en province de Brescia. Il renait sous l’appellation LXIII Battaglione GNR Tagliamento.
Dépendant du commandement du SS-Polizei Führer in Italien, l’unité est utilisée pour la lutte anti-partisane dans les régions montagneuses du nord de l’Italie (Valsesia, Val Camonica).
Le 15 avril 1944, le bataillon Camilluccia, composé de très jeune recrues, rejoint Vercelli pour venir constituer avec le LXIII Bat. la 1. Legione GNR Tagliamento. C’est une force de 1198 Chemises Noires regroupée en deux bataillons :
-le I° Battaglione est composé du LXIII Bat GNR Tagliamento;
-le II°Battaglione est composé du bataillon Camilluccia.
L’armement lourd de la légion consiste en trois canons Pak 37/45, des mortiers Breda Mod.35 de 81 mm et Brixia Mod.35 de 45 mm. L’unité reçoit en dotation des MG 42.
Le chef de la 1a Legione GNR Tagliamento est le colonel Merico Zuccari.
Image
à suivre.....
Eravamo 30 d'una sorte, 31 con la Morte
Gabriele d'Annunzio
http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum
Image
Avatar de l’utilisateur
ALEXDEROME
Maresciallo d'Italia
 
Message(s) : 2481
Inscription : 29 Août 2008, 00:00
Localisation : Presente ! est! est!! est!!!

Re: La legione GNR Tagliamento

Message par Luc de Provence » 04 Septembre 2014, 17:21

Très intéressant ainsi que les illustrations !

Est-ce que tu connais Fra Ginepro ? Personne n'a encore fait de sujet sur lui ici...
Avatar de l’utilisateur
Luc de Provence
Colonnello
 
Message(s) : 355
Inscription : 08 Janvier 2009, 00:00
Localisation : MARSEILLE

Re: La legione GNR Tagliamento

Message par flibust » 12 Octobre 2014, 10:15

Bonjour
Le plus intéressant est que le Tagliamento est un fleuve mais il se traverse très facilement à pied, depuis que son débit à été contrôlé. Mais parfois il faut faire attention. Je me souviens qu'une fois à cause de pluies torrentielles, une bétoniière (car le long du fleuve il y a beaucoup d'industrie pour le béton et autres) a été emporté sur plusieurs kms.
flibust
Sottotenente
 
Message(s) : 139
Inscription : 09 Avril 2010, 00:00

Re: La legione GNR Tagliamento

Message par ALEXDEROME » 12 Octobre 2014, 13:20

Il en est question dans l'affaire de Porzûs, la division garibaldienne Natisone s'est faite décimer en traversant le Tagliamento. Toffanin suppose qu'il s'agissait d'une dénonciation.
Eravamo 30 d'una sorte, 31 con la Morte
Gabriele d'Annunzio
http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum
Image
Avatar de l’utilisateur
ALEXDEROME
Maresciallo d'Italia
 
Message(s) : 2481
Inscription : 29 Août 2008, 00:00
Localisation : Presente ! est! est!! est!!!


Retour vers Les forces armées de la RSI

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité