Fritz Birzer, chef de l'escorte SS du Duce

Section consacrée aux opérations des forces italiennes des deux camps entre 1943 et 1945 et aux actions de la résistance italienne

Fritz Birzer, chef de l'escorte SS du Duce

Message par ALEXDEROME » 30 Novembre 2017, 22:42

Depuis sa libération du Gran Sasso le 12 septembre 1943 et son retour en Italie, Mussolini est protégé par des SS, selon la volonté d'Hitler. C'est aussi pour l'avoir sous surveillance. Lors de son arrestation, les chemises noires du général Galbiati n'ont pas bougé un doigt (Galbiati avait voté NON à la motion Grandi lors du Gran Conseil du 25 juillet 1943). La 1a divisione corazzatta CCNN "M", la division blindée de chemises noires, équipée et entrainées selon les standards allemands avait été éloignée de Rome, comme pour les troupes d'élites, envoyées en Sicile ou en Sardaigne.
Le Untersturmführer Fritz Birzer, officier de la 16. SS-Panzergrenadier-Division Reichsführer SS (3/II SS Flak Einhiet) est désigné pour commander l'escorte de Mussolini ( 30 hommes) de son départ du lac de Garde le 18 avril jusqu'à l'arrestation de Mussolini, reconnu à Dongo le 27 avril 1945 dans un camion de la Flak vêtu d'une capote et d'un casque allemand.
Birzer est le chef de l'escorte mais le responsable de la sécurité personnelle est le SD-Haupsturmfürher Otto Kisnat. Il a pour mission d'emmener Mussolini en Allemagne.
Il y a une conséquente documentation sur les journées du 25 au 28 avril 1945, mais peu d'ouvrages ou d'enquêteurs ont mené des investigation sur Birzer, Kisnat et le lieutenant Fallmeyer, chef de la colonne de la Luftwaffe à laquelle s’agrège la colonne de fascistes et l'escorte de Birzer. J'ai fait la recherche sur le net, et trouvé peu de choses sur ces trois protagonistes capitaux lors de ces événements.
Après les entretiens infructueux sur une passation des pouvoirs entre fascistes et le CLN (Comité de Libération National) à l' archevêché de Milan et en apprenant le revirement du général Wolff (voir le post sur la fin de la RSI, Mussolini décide de partir pour Côme, le soir même. Selon le plan établi par Alessandro Pavolini (désapprouvé par Graziani et Borghese), les squadristi des Brigades Noires doivent se retrouver en Valtellina pour y mener le dernier combat (il y aura le 1er bataillon de la Milice, commandé parle capitaine Carus et Joseph Darnand en personne.
Un des derniers clichés montre Mussolini dans la cours de la préfecture en compagnie de Birzer.
De Côme, sans attendre la colonne "Pavolini" et ses chemises noires, Mussolini et son escorte longe le lac de Côme puis au lieu de poursuivre sa route, change de direction et se dirige vers la frontière suisse, à Grandola. Le ministre de l'intérieur Buffarini-Guidi tente de fuir en Suisse où il est refoulé. Mussolini est dans l'hôtel Miravalle de Grandola. Ses intentions ne sont pas claires, partir en Suisse, trouver un émissaire de l'OSS pour remettre des documents, se rendre aux Américains ? Une chose aussi n'est pas claire, l'absence de Kisnat au départ de Milan et son retour le 26 à Grandola. Pour une mission capitale, le responsable de la sécurité du Duce était absent. A Grandola, Mussolini tente de fausser compagnie à Birzer mais les SS barrent la route à l'Alfa Romeo du Duce. Birzer a reçu l'ordre d'abattre "Karl Heinz"nom de code pour désigner Mussolini en cas de tentative de fuite.
Le matin du 27, à Menaggio, la colonne Mussolini rencontre une colonne de la Flak se dirigeant vers le Reich. Elle est commandée par le Leutnant Hans Fallmeyer. A Musso, un obstacle sur la route bloque la colonne. A 7h, Fallmeyer part négocier avec les partisans de la 52e Brigata Garibaldi.
Il revient vers 13h, il avait décidé de ne pas combattre les partisans et Birzer sur le fait accompli se résout à accepter l'accord conclu entre Fallmeyer et le commandant de la 52ec BG "Pedro", Pier Luigi Bellini delle Stelle :laisser passer les Allemands, les fascistes devant se rendre.
Donc Birzer propose à Mussolini d'endosser une capote et un casque allemand. La suite est connue.
Birzer poursuivra sa route avec Fallmeyer et 200 Allemands vers le Reich. Arrêté par les Américains, emprisonné pendant trois ans, il sera longuement interrogé, les minutes n'ont pas été encore dévoilées.
Eravamo 30 d'una sorte, 31 con la Morte
Gabriele d'Annunzio
http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum
Image
Avatar de l’utilisateur
ALEXDEROME
Maresciallo d'Italia
 
Message(s) : 2482
Inscription : 29 Août 2008, 00:00
Localisation : Presente ! est! est!! est!!!

Retour vers Les opérations en Italie et dans les territoires occupés

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron