Dernières mises à jour

Fin avril 1945, le fascisme et le nazisme sont arrivés au crépuscule de leur existence. À Berlin, une poignée de rescapés de la 33. Waffen-Grenadier Divison der SS Charlemagne lutte dans les ruines de la Chancellerie. Au même moment, plus au sud, à 1500 km de là, d'autres Français combattent en Italie, en uniforme français, dans une vallée au fond des Alpes : ils participent au dernier combat du fascisme dans le réduit alpin républicain de la Valtellina.

Ces troupes françaises sont tout ce qui reste de la Milice, elles constituent le Ier bataillon français, placé sous les ordres du capitaine Georges Carus. Avec Joseph Darnand à leur tête, les miliciens vont brûler leurs dernières cartouches lors des combats de Tirano, le 28 avril 1945.