Dernières mises à jour

Se connecter

lundi, 31 octobre 2016 11:15

Piaggio P.119

Ecrit par 
Essais moteur du prototype MM.497 sur le terrain de Villanova d'Albenga. Essais moteur du prototype MM.497 sur le terrain de Villanova d'Albenga.

Bien qu'il resta au stade expérimental, le Piaggio P.119 fut sans doute l'une des réalisations les plus originales de l'industrie aéronautique italienne au cours de la seconde guerre mondiale.

Une conception prometteuse mais inaboutie

Le concept de base de l'appareil reposait sur la localisation du moteur en étoile dans le fuselage, derrière le pilote, au niveau du centre de gravité. Piaggio ne construisant que des moteurs en étoile, la solution pour obtenir un appareil à faible résistance aérodynamique consistait à "masquer" le propulseur dans la section centrale du fuselage. Une telle architecture devait en outre offrir une excellente manoeuvrabiélit à l'appareil et permettre de concentrer un puissant armement dans le nez. Cette configuration était identique à celle du P-39 Airacobra construit aux Etats-Unis par Bell, qui réalisa son premier vol en 1938. Le projet de Piaggio, porté par Giovanni Casiraghi qui avait passé 9 ans aux États-Unis dans l'industrie aéronautique, fut soumis à la Regia Aeronautica le 18 mars 1939. Cependant, la priorité du moment étant donnée à la montée en puissance des unités de première ligne, ce programme expérimental prit beaucoup de retard.

Piaggio ne reçut la commande pour un prototype, d'un montant de 2 280 000 lires, que le 2 juin 1941. L'usine Piaggio de Finale Ligure ayant déjà une charge de travail conséquente, le prototype MM.497 ne fut achevé qu'au second semestre 1942. Les essais à terre débutèrent en novembre sur le terrain de Villanova d'Albenga, tandis que Nicolò Lana effectua le premier vol le 19 décembre 1942. Les premiers essais en vol mirent tout de suite en évidence un problème de surchauffe du moteur, obligeant l'appareil à voler avec les volets de capot toujours ouverts. Les interférences aérodynamiques créées par ces derniers se manifestaient par une tendance de l'appareil à cabrer. En outre, le moteur ne pouvait pas être poussé à régime maximal du fait des vibrations transmises à la cellule. Enfin, le P.119 était sujet à un problème de centrage, une difficulté à laquelle avaient aussi été confronté les pères du P-39.

Modèle échelle 1 à l'usine Piaggio de Finale Ligure. Le prototype MM.497 en construction à l'usine Piaggio de Finale Ligure.
(crédits photos : collection Giorgio Apostolo)
Essais au sol du prototype sur le terrain de Villanova d'Albenga en novembre 1942. L'appareil n'a pas encore reçu sa livrée biton et le compartiment moteur est ouvert.

Lors des essais en vol, tous menés depuis le terrain de Villanova d'Albenga, les différents problèmes précédemment évoqués empêchèrent de déteminer les prestations de l'appareil, notamment en ce qui concerne la vitesse ascentionnelle et la vitesse maximale. Aucun essai de tir ne fut réalisé, malgré l'installation de 2 mitrailleuses de 12,7 mm dans le nez.

Le prototype dans sa livrée définitive à Villanova d'Albenga. Le pilote d'essai Nicolò Lana sortant de l'habitacle du prototype.

Le 2 août 1943, lors d'un atterrissage, le dysfonctionnement des freins provoqua une embardée de l'appareil qui causa quelques dégâts à l'hélice et à un saumon d'aile. Bien que facilement réparable, l'appareil resta en l'état jusqu'à l'armistice du 8 septembre 1943, date à laquelle le projet fut purement et simplement abandonné.

Le prototype endommagé suite à une embardée à l'atterrissage à Villanova d'Albenga le 2 août 1943.

Description technique

Le Piaggio P.119 fut conçu comme chasseur monoplan à aile basse à structure entièrement métallique en duralumin. Le train principal, escamotable par rotation vers le fuselage, était à effacement total. La roulette de queue était orientable mais non rétractable. Depuis le cockpit protégé par une canopée s'ouvrant par basculement latéral, le pilote bénéficiait d'une excellente visibilitée, rendue possible grâce à la disposition du moteur juste derrière l'habitacle.

Pour entraîner l'hélice tripale Piaggio P.1002 à pas variable de 3,3 m de diamètre, l'arbre de transmission traversait tout l'habitacle et le nez et attaquait le réducteur d'hélice désaxé pour permettre de loger le canon de 20 mm tirant au travers du moyeu. La prise d'air ventrale, à l'aérodynamique soignée, était insuffisante, comme nous l'avons vu précédemment, pour assurer un refroidissement correct du moteur en étoile Piaggio P.XV RC45 à 18 cylindres installé sur le prototype. L'air traversait un tunnel situé sous l'habitacle avant d'arriver sur les têtes de cylindres et d'être évacué par les volets répartis radialement sur les flancs du fuselage, au droit du bord de fuite des ailes. À noter que le prototype devait à terme recevoir un Piaggio P.XV RC15/60 doté d'un compresseur à 2 vitesses, qui ne fut jamais installé suite aux problèmes de refroidissement. Pour les hypothétiques exemplaires de série, Piaggio pensait passer au P.XV RC50/2V ou au P.XXII de 1700 ch au décollage. Mais ces 2 moteurs n'étaient toujours pas disponible au moment de l'armistice.

Cette photo met en évidence la finesse du nez du P.119 et la grande prise d'air ventrale. Coupe longitudinale montrant l'emménagement du moteur derrière le cockpit.
Bâti-moteur pendant la construction. Détail du collecteur d'échappement et des volets de capot.

Le carburant était stocké dans 2 réservoirs de 330 L situés dans les ailes et un de 340 L dans le fuselage, soit un total conséquent de 1000 L.

Si le prototype n'était armé que de 2 mitrailleuses Breda-SAFAT de 12,7 mm situées dans le nez et tirant au travers du disque d'hélice, l'armement de série prévoyait 2 mitrailleuses Breda-SAFAT de 12,7 mm supplémentaires et un canon Breda de 20 mm.

Cette photo prise lors de la construction à Finale Ligure montre la disposition de l'armement dans le nez, limité à 2 mitrailleuses de 12,7 mm sur le prototype.
Récapitulatif de la production
SérieCommandésConstruitsDatesMM.UsineRemarque
prototype 1 1 1942 497 Finale Ligure -
Fiche technique
Longueur 9,70 m
Envergure 13,00 m
Hauteur au sol 2,90 m
Surface alaire 27,80 m2
Masse à vide 2438 kg
Masse maximale au décollage 4091 kg
Équipage 1
Motorisation 1 Piaggio P.XV RC45 (installé sur le prototype)
Puissance au décollage : 1500 ch
Plafon opérationnel 12 600 m
Vitesse maximale 620 km/h à 7000 m
Distance franchissable 1513 km
Course au décollage 250 m
Course à l'atterrissage 300 m
Armement 2 mitrailleuses Breda-SAFAT de 12,7 mm (sur le prototype)
Plan 3 vues du P.119.
Sources :
  • Tutti gli aerei del Re, Max Vinerba, 2011
  • Dimensione Cielo Caccia Assalto 3, Emilio Brotzu, Michele Caso & Gherardo Cosolo, Edizioni Bizzarri, 1972
  • Dimensione Cielo immagini D3, Caccia assalto, Emilio Brotzu & Giancarlo Garello, Edizioni dell'Ateneo & Bizzarri, 1978
  • Piaggio Pontedera 1935-1943, Il polo aeronautico, Paolo Farina, Centro Culturale Aeronautico Ugo Antoni, 2009
  • Gente dell'aria 4, Giorgio Evangelisti, Editoriale Olimpia, 1997
  • Prototipi della Regia Aeronautica, Nico Sgarlato, Aerei nella Storia n°57, 2007
Pour reproduire cet appareil :
FabricantÉchelleRéférence et désignationGalerie
Italian Wings 1/72 IW03 Piaggio P.119 -

Réagissez à cet article
Pas de commentaire

Lu 956 fois Dernière modification le mardi, 01 novembre 2016 12:19