Dernières mises à jour

Se connecter

Regia Aeronautica»Critiques»Chasseurs»Macchi MC202 Folgore
mardi, 29 mai 2012 21:36

Macchi MC202 Folgore

Ecrit par 

Italeri

1/72
 

Pour commencer sa nouvelle série d’avions italiens au 1/72ème, Italeri a choisi le plus célèbre des chasseurs transalpins, le Macchi C.202. Ce n’est pas la première maquette de ce chasseur à l’échelle, loin s’en faut. Mais si l’on occulte les modèles les plus anciens, qui ne sont plus aux standards actuels, il n’y a que le kit Hasegawa qui puisse être comparé à la réalisation de la firme italienne. Et il faut bien avouer qu’Italeri n’a rien à envier à son concurrent pour ce modèle qui restitue les lignes racées de ce splendide chasseur aussi bien que la maquette nippone. De plus, le niveau de détails est plus élevé que celui d’Hasegawa, notamment dans le cockpit, qui bénéficie d’un plancher sur lequel on trouve, entre autres, le palonnier, d’un manche à balai, d’un siège et son harnais (un peu grossier cependant), ainsi que le tableau de bord. La structure du fuselage est également esquissée sur les parois du cockpit, avec quelques instruments. Ce sera donc suffisant si l’on laisse la canopée fermée, étant donné l’étroitesse du lieu. Le reste des pièces qui composent le kit sont bien moulées également, avec de fines lignes de structures en creux et des rivets sur certains panneaux, mais la verrière est un peu épaisse. Les puits de train sont cloisonnés, alors que, en réalité, ils étaient ouverts sur la partie arrière du moteur. Les plus courageux reprendront donc cette zone de l’appareil. Sinon, quelques fils de cuivre et une peinture foncée pourront faire l’affaire !

Trois décorations sont proposées : deux MC 202 des 374ª et 85ª squadriglie, en Afrique du Nord, arborant leur splendide camouflage nocciola chiaro couvert de serpentins vert foncé en forme de nuage de fumée, et un MC 202 de la 356ª squadriglia, 21° gruppo, en Russie, durant l’hiver 1942-43, mais peint dans les mêmes teintes, avec des tâches vertes et non plus des serpentins, et les marquages tactiques du front de l’Est.

Cette production Italeri est d’un excellent rapport qualité/prix, et sa facilité de montage la met à la portée de tous. Finalement, ce sera la phase de peinture la plus délicate, mais l’investissement en vaut la peine ! On aurait cependant presque espéré un plus grand choix pour les décorations.

Lu 9505 fois Dernière modification le jeudi, 12 juillet 2012 19:08