Dernières mises à jour

Se connecter

Regia Aeronautica»Critiques»Chasseurs»Macchi C.200 Saetta
mardi, 29 mai 2012 21:55

Macchi C.200 Saetta

Ecrit par 

AML

1/72
 

La maquette AML représente un Macchi C.200 sur lequel ont été montées des ailes de C.202, comme cela arrivait souvent lorsque ces chasseurs passaient en réparation chez Breda. Nous avons à faire à un kit "short run" et, autant le dire tout de suite, çà se voit : le moulage des pièces en plastique est de mauvaise qualité. On trouve des lignes de structure en partie bouchées, un travail d'ébarbage est à prévoir sur les petites pièces, et il faudra aussi penser à supprimer les pastille d'injection.

Côté montage, il faut s'attendre à utiliser pas mal de mastic pour soigner les ajustement. Notons qu'aucun emplacement n'est prévu pour insérer les ailerons dans le fuselage, et qu'il n'y a pas non plus de plots de centrage, ce qui n'est pas inhabituel pour ce genre de maquette. Les bords de fuite sont épais et demanderons donc un copieux affinage. La verrière est fournie en thermoformé, en deux exemplaires.

Les pièces en résine sont quant à elles très fines et détaillées. Elles habilleront le cockpit principalement, mais le capot moteur a lui aussi été représenté dans cette matière. Les dimensions du modèle collent bien aux plans consultés sur le Ali d'Italia n°8.

Pour la décoration, AML nous propose 4 variantes, illustrées par des plans 4 vues en couleur :

  • un C.200 de la 154a squadriglia à Trapani-Chinisia en avril 1943 ;
  • un C.200 de la 384a squadriglia, 157° Gr.Aut.CT à Castelvetrano en mai 1943 ;
  • un C.200 de la 160a squadriglia, 12° gruppo autonomo assalto à Castelvetrano en mai 1943 ;
  • un C.200 de la 2a squadriglia de l'école de pilotage de Leverano en juin 1944.

Au final, AML nous propose une réplique fidèle d'un C.200 de fin de série qui demandera tout de même pas mal de travail lors de l'assemblage, et qui n'est donc pas destinée aux débutants.

Lu 3877 fois Dernière modification le jeudi, 12 juillet 2012 19:09