Dernières mises à jour

Se connecter

mercredi, 30 mai 2012 22:16

SM.82 Marsupiale

Ecrit par 

Italeri

1/72
 

En cette fin d'année 2007, Italeri a décidé de faire plaisirs aux amateurs de trimoteurs italiens en leur proposant, pour la première fois en injecté, cette réplique du superbe cargo militaire surnommé Marsupiale (kangourou). Cette maquette est une excellente surprise car elle va remplacer avantageusement le kit en vacuform proposé jusque là par Aviation USK. Après les "grands classiques" de la Regia que sont les Fiat CR.42 et SM.79, la marque transalpine fait aujourd'hui le pari de l'originalité avec un modèle encore assez méconnu.

Passons maintenant aux choses sérieuses en ouvrant la boîte. Premier constat, toutes les grappes sont emballées séparément, ce qui préserve les pièces d'éventuelles rayures. Le kit se compose de 4 grappes moulées en plastique gris clair, plutôt tendre, plus une grappe pour les pièces transparentes.

La qualité de moulage est très satisfaisante : il n'y aura aucun ébavurage à prévoir, mais certaines traces de pastilles d'injection à l'intérieure de fuselage seront difficile à masquer. Restons d'ailleurs dans le fuselage, qui regorge de détails : les structures sont reproduites sur chaque flanc, les planchers alvéolés sont fidèlement reproduits, tout comme l'escalier arrière (que l'on pourra percer pour plus de réalisme). Le cockpit n'est pas en reste avec son poste radio, le tableau de bord dont les instruments sont reproduits par un décalcomanie, les sièges des pilotes, les manches, palonniers et autres instruments gravés dans les flancs du fuselage. On aura donc intérêt à laisser la trappe dorsale et les portes ouvertes. Seuls les sièges des hommes de troupes ne sont pas reproduits, mais une fois le fuselage fermé, il sera difficile de le remarquer.

L'armement défensif est plutôt réaliste, quoique perfectible (les tubes des armes latérales ne sont pas percés).La soute à bombes est également reproduite. La plupart des parties mobiles de la voilure sont fournies séparément pour laisser au maquettiste le choix de leur inclinaison. Sur les roues principales, Italeri a reproduit l'effet d'écrasement dû au poids de l'avion.

Côté dimensions, en se référant aux plans du fascicule Ali d'Italia 14, on remarque que le fuselage correspond parfaitement au dessin de Giorgio Bignozzi, alors que les ailes semblent avoir un petit millimètre de trop.

Les pièces en plastique transparent sont limpides pour la plupart, sauf les petites vitres latérales qui souffrent probablement d'un problème de moulage. Les plus courageux préféreront sans doute les refaire à l'aide d'une feuille de plastique transparent.

Les décalcomanies nous permettent de réaliser au choix trois appareils de la Regia Aeronautica, portant tous de somptueuses livrées tricolores (vert, sable et marron) agencées différemment. L'appareil de la 205a squadriglia, 12° Stormo BT basé à Rhodes en septembre 1940 est camouflée à l'aide de larges bandes aux contours irréguliers. Celui de la 604a squadriglia, 145° gruppo T en Libye en août 1941 porte de petits serpentins brun et vert sur un fond sable. Enfin, l'exemplaire du 32° Stormo BT basé en Sardaigne en août 1940 porte des tâches jaunes sable centrées de brun sur un fond vert.

De la même manière que pour le CR.42, Italeri a inclus dans la boîte du Marsupiale un petit livret de 47 pages contenant un bref historique de l'appareil en anglais avec des photos d'époque, des croquis issus du manuel technique de l'avion et des photos de l'exemplaire conservé au musée de Vigna di Valle.

Pour conclure, nous pouvons féliciter Italeri pour cette heureuse initiative qui va permettre au plus grand nombre de réaliser une réplique fidèle de ce beau trimoteur, encore peu connu mais qui a pourtant accompagné l'armée italienne sur tous les fronts de la seconde guerre mondiale.

Lu 2531 fois