Dernières mises à jour

Lupo

Written by 
Le Lupo à quai à Thessalonique. Le Lupo à quai à Thessalonique.

Le Lupo est un torpilleur de la classe Spica, appartenant à la série Alcione. Il fut mis sur cale aux Cantieri Navali del Quarnaro à Fiume le 7 décembre 1936, lancé le 7 novembre 1937 et admis au service actif le 28 février 1938. Jusqu'en 1938, il porta la marque de coque "LP", qui fut alors remplacée par "LU".

Après avoir effectué ses essais en Adriatique, le Lupo rejoignit la 8a squadriglia torpediniere à Messine. Après un passage par la Divisione Scuola Comando, il partit avec la 8a squadriglia pour la mer Égée, passant sous le contrôle du Comando Marina di Lero.

Le Lupo lors de la revue navale du 5 mai 1938 dans la baie de Naples.
(crédits photo : J. Pradignac)
Le Lupo dans les eaux crétoises.
(crédits photo : David Zambon)

Au début du conflit, le Lupo fut employé pour l'escorte du trafic entre les îles du Dodécanèse. Après le déclenchement des hostilités contre la Grèce le 28 octobre 1940, le torpilleur mena des actions de bombardement côtier contre les ports et les îles grecs.

Le 30 janvier 1941, le Lupo torpilla le cargo anglais Derbyshire, qui sombra. Suite au débarquement anglais sur l'île de Castelrosso (l'actuelle Kastelorizo dans le Dodécanèse) lors de l'opération Abstention le 25 février 1941, le Lupo et le Lince participèrent à la reprise de l'île à l'aube du 27 février en débarquant 240 soldats et en pilonnant les positions britanniques.

Au moment de l'invasion de la Crète, le Lupo et le Sagittario escortèrent le premier convoi des troupes de l'Axe entre l'île de Milos et La Canée, composé de 20 caïques transportant des gebirgsjäger allemands. Attaqué dans la nuit du 21 au 22 mai 1941 par trois croiseurs (Dido, Orion et Ajax) et quatre contre-torpilleurs (Hereward, Hasty, Janus et Kimberley), le Lupo répliqua et toucha un destroyer. Dix caïques furent sauvées de la destruction grâce à l'action du Lupo, pour laquelle son commandant, le capitano di fregata Francesco Mimbelli, fut décoré de la Medaglia d'Oro al Valor Militare. Deux membres d'équipage furent tués et plusieurs autres blessés. Légèrement endommagé lors du combat, le Lupo regagna Tarente le 3 juin 1941 pour y être réparé. Son passage en cale sèche fut l'occasion de débarquer les quatre tubes lance-torpilles simples et de les remplacer par deux plate-formes doubles au centre du navire.

Arrivée du Lupo à Tarente le 3 juin 1941. Les traces des combats du 21 mai sont bien visibles sur son flanc tribord.
Vue de la poupe du Lupo à Kavala.
(crédits photo : David Zambon)
Les deux affûts de 100/47 OTO 37 sur l'arrière du Lupo à quai à Kavala.
(crédits photo : David Zambon)

Dans la nuit du 22 au 23 novembre 1941, les deux pétroliers que le Lupo escortait avec le Cassiopea entre le Pirée et Benghazi furent coulés par deux croiseurs et quatre destroyers anglais de la force K.

Le 2 décembre 1942, alors qu'il récupérait des naufragés du transport Veloce torpillé par un avion au large des Kerennah, le Lupo fut attaqué et coulé par les destroyers britanniques Jervis, Javelin, Janus et Kelvin.

Du 10 juin 1940 au 2 décembre 1942, le Lupo effectua 94 missions d'escorte de convoi ainsi que 42 missions offensives.

Profil et vue de dessus couleur du Lupo avant juin 1941.
Sources :
  • Le navi da guerra italiane 1940-1945, Erminio Bagnasco et Enrico Cernuschi, Albertelli, 2005
  • Le torpediniere italiane, contramm. Paolo M. Pollina, Ufficio Storico della Marina Militare, 1974
  • In guerra sul mare, Erminio Bagnasco, Albertelli, 2005
  • Destroyers et escorteurs de la Seconde Guerre Mondiale, Jean Moulin, Marines Éditions, 2010
Read 8717 times Last modified on Wednesday, 19 December 2012 22:09

Related items