Dernières mises à jour

Giulio Cesare

Written by 
Le Cesare en 1937 après refonte. Les mitrailleuses de 13,2 mm sur la tourelle double de 320 mm n'ont pas encore été installées. Le Cesare en 1937 après refonte. Les mitrailleuses de 13,2 mm sur la tourelle double de 320 mm n'ont pas encore été installées.

Le Giulio Cesare était l'un des trois cuirassés de la classe Cavour. Mis sur cale le 24 juin 1910 au chantier Ansaldo de Sestri Ponente (Gênes), il fut lancé le 15 octobre 1911 et admis au service actif le 14 mai 1914.

Le Giulio Cesare n'eut pas l'occasion de se confronter aux cuirassés austro-hongrois durant la première guerre mondiale. Intégré à la 1a Divisione de la Squadra da Battaglia, il fut basé à Tarente, puis à Corfou entre le 1er et le 28 décembre 1916, avant de regagner Tarente. Ses deux seules missions de guerre furent l'aller-retour à Corfou pour un total de 31 heures. En plus de cela, le Cesare passa 387 heures en mer pour entraînement.

Le Cesare peu avant son lancement le 10 octobre 1911 à Sestri Ponente. Le Cesare au moment de son lancement le 15 octobre 1911.
Le Cesare juste après son lancement le 15 octobre 1911. Le Cesare durant ses essais dans le golfe de Gênes le 13 novembre 1913.

Entre le 4 juillet et le 13 novembre 1919, le Cesare entreprit une croisière diplomatique à Istanbul, Smirne, Tobrouk, Benghazi et Tripoli. En mars 1920, il réalisa une mission similaire à Istanbul, Phalère et Zante. En 1923, le Cesare participa à l'occupation de Corfou suite à l'incident italo-grec de Ioannina. Après avoir été désarmé en 1926, le cuirassé servit de navire école à partir de 1928.

Le Cesare à Corfou le 31 août 1923.
(crédits photo : Giorgio Parodi)
Le Cesare avant sa refonte.
(crédits photo : Giorgio Parodi)

La refonte du Cesare débuta en octobre 1933 aux Cantieri del Tirreno de Gênes. Les travaux de modernisation prirent fin en mai 1937 et le cuirassé gagna La Spezia le 4 juin 1937. Une fois les essais terminés, le Cesare reprit du service le 1er octobre 1937 et retourna à Tarente le 3 octobre. Après une période d'entraînement, le navireparticipa avec son sistership à la revue navale H dans le golfe de Naples à l'occasion de la visite officielle du chancelier allemand le 5 mai 1938. Il effectua une escale à Malte en juin 1938, puis se rendit à Kotor (Monténégro) et à Šibenik (Croatie) en juillet de la même année. Courant 1939, le cuirassé réalisa quelques sorties dans l'Adriatique lors de l'invasion de l'Albanie.

Le Cesare après sa refonte en 1937. Le Cesare de retour à Tarente le 3 octobre 1937. Le Cesare lors de la revue H en baie de Naples le 5 mai 1938.
Le Cesare en escale à Malte le 21 juin 1938. Le Cesare à Gênes en 1939. Le Cesare au printemps 1940 à Tarente.

À l’entrée en guerre, le Cesare était le navire amiral de la 1a Squadra Navale, portant la marque de l'amiral Campioni, et était intégré à la Va Divisione Navale. Il participa à la bataille de Punta Stilo le 9 juillet 1940, durant laquelle il encaissa un obus de 381 mm tiré par le Warspite provoquant un incendie dans les locaux des chaudières 4, 5, 6 et 7. Il put cependant regagner Messine en marchant à 23-24 nœuds.

Le Cesare au premier plan avec les Littorio, Vittorio Veneto et Gorizia à Tarente fin juin 1940. Bataille de Punta Stilo, 9 juillet 1940, 15h53 : le Cesare ouvre le feu sur le Warspite à 26 400 m de distance. Bataille de Punta Stilo, 9 juillet 1940, 16h30 : l'incendie provoqué par l'obus du Warspite est éteint.

Suite à l'attaque aéronavale sur Tarente dans la nuit du 11 au 12 novembre, le Cesare, qui en sortit indemne, fut transféré à Naples. Le 25 novembre 1940, le Cesare quitta Naples avec le Vittorio Veneto et d'autres unités de la 1a et 2a Squadra pour intercepter la Force H de Gibraltar : la rencontre des deux escadres déboucha sur la bataille du Cap Teulada.

Lors du bombardement aérien de Naples le 8 janvier 1941, le Cesare fut endommagé par l'explosion d'une bombe sur le quai, et dut se rendre à Gênes le 9 janvier pour y être réparé. Suite au bombardement naval de Gênes par la Force H, le Cesare prit la mer le 8 février 1941 pour partir à la recherche de l'escadre ennemie, sans succès.

Détail du château du Cesare en 1941. Le Cesare à Naples pendant le bombardement aérien du 8 janvier 1941. Le Cesare à quai à la gare maritime de Naples le 11 février 1941.

Le cuirassé prit part à la première bataille du Golfe de Sirte le 16 décembre 1941 permettant le passage d'un convoi à destination de la Libye. Du 3 au 5 janvier 1942, le Cesare escorta trois convois totalisant 6 navires en direction de Tripoli (opération M43). Cette sortie constitua sa dernière mission de guerre. Le 30 décembre 1942, le Cesare fut assigné à l'école navale de Pola. Au total, le navireeffectua 38 missions entre juin 1940 et septembre 1943, parcourant 16 947 milles nautiques.

Le Cesare après la première bataille de la Sirte le 17 décembre 1941. Le Cesare durant l'opération M43 en janvier 1942 arborant son premier schéma de camouflage. Le Cesare au mouillage à Mar Grande en août 1942.
Le Cesare à Tarente en août 1942. Sur cette photo du Cesare prise à Pola en janvier 1943, on remarque la tourelle de 120/50 centrale bâbord surmontée d'un affût double de 20/65, ajouté en 1941. Le Cesare au mouillage dans la baie de Marsa Scirocco, à Malte, le 14 septembre 1943.

Au moment de l’armistice, le navire gagna Malte, comme de nombreuses autres unités de la Regia Marina. Le 17 juin 1944, il put quitter Malte en direction de Tarente, où il resta inactif. Il fut cédé à l'URSS au titre des réparations des dommages de guerre le 3 février 1949 dans le port de Valona et fut rebaptisé Novorossiysk. Affecté à la Flotte de la mer Noire, il servit alors comme navire école avant d'être coulé en heurtant une mine le 29 octobre 1955 en baie de Sébastopol.

Le Cesare de retour à Tarente à l'été 1944. Le Cesare à Tarente en novembre 1948, peu avant d'être cédé à l'URSS.
Le Novorossiysk à Sébastopol en 1949. Les superstructures conservent le camouflage italien. Le Novorossiysk à Sébastopol en 1950.
Profils couleur du Cesare en janvier 1942.
(crédits : Elio Andò)
Profil couleur du Cesare à l'été 1942 .
(crédits : Elio Andò)
Sources :
  • Le navi da guerra italiane 1940-1945, Erminio Bagnasco et Enrico Cernuschi, Albertelli, 2005
  • In guerra sul mare, Erminio Bagnasco, Albertelli, 2005
  • Le navi di linea italiane, Giorgio Giorgierini et Augusto Nani, Ufficio Storico della Marina Militare, 1973
  • Corazzate classe Conte di Cavour, Elio Andò, Franco Bargoni et Franco Gay, Orizzonte Mare 1, Edizioni Bizzarri, 1972
  • Le navi da battaglia classe "Littorio" 1937-1948, Erminio Bagnasco et Augusto de Toro, Albertelli, 2010
  • Regia Marina, Italian Battleships of World War Two, Erminio Bagnasco et Mark Grossman, Pictorial Histories Publishing, 2003
  • La Marine soviétique, capitaine de vaisseau Claude Huan, Marines éditions, 2002
Read 8740 times Last modified on Wednesday, 19 December 2012 22:06