Dernières mises à jour

Fratelli Bandiera

Written by 
Le Bandiera au large de Pola durant l'hiver 1942-1943. Le Bandiera au large de Pola durant l'hiver 1942-1943. Aldo Fraccaroli

Le Fratelli Bandiera, construit aux chantiers CNT de Monfalcone, fut le premier submersible de la classe éponyme à être mis sur cale, le 11 février 1928. Lancé le 7 août 1929, il entra en service le 12 août 1930. Durant la phase d'achèvement et d'essais, l'unité fut placée sous la responsabilité du Comando Militare Marittimo de Pola. Le 26 février 1930, une explosion survint durant la charge des batteries endommageant 70% des accumulateurs mais ne faisant fort heureusement aucune victime.

Après une croisière d'entraînement en Méditerranée et des travaux de refonte pour réhausser la proue et ajouter des contre-carènes, le Fratelli Bandiera intégra la 7a sq.smg à Tarente en 1932. L'année suivante, l'unité fut détachée à Brindisi et effectua une seconde croisière en Méditerranée, faisant escale dans les ports de Tarente, Messine, Naples, La Spezia, Tripoli et Tobrouk. En 1934, le navire fut basé à Naples où survint un second incident. Lors du lancement d'un moteur diesel, l'explosion du carter tua un membre d'équipage et en blessa neuf autres.

Lancement du Bandiera le 7 août 1929 à Monfalcone. Admission au service actif du Bandiera en 1930. Le Bandiera en 1932 après refonte.

À la fin de l'année 1935, le Fratelli Bandiera fut déployé à Tobrouk avant d'être envoyé à Massaoua en 1936. Il resta dans le port érythréen jusqu'au printemps 1938 lorsqu'il rentra en métropole pour être affecté à la 32a sq.smg basée à Messine. Avant l'entrée en guerre, cette unité devint la 34a sq.smg.

Massif affleurant du Bandiera lors d'une plongée statique.
(crédits photo : Guido Alfano)
Le Bandiera à Massaoua en 1937.
(crédits photo : Guido Alfano)
Scène de vie sur le Bandiera : les marins font la vaisselle sur le pont, 1938.
(crédits photo : elettrico99 sur silenthuntergm)
De retour à la base en 1939.
(crédits photo : elettrico99 sur silenthuntergm)
Matelots du Bandiera posant sur le pont en 1939.
(crédits photo : elettrico99 sur silenthuntergm)

Lors de la première mission de guerre du Fratelli Bandiera sous le commandement du T.V. Renato Pelella, le sous-marin lança une torpille contre un cargo armé à 20 milles au large du cap Palos, sans résultat. Le 21 octobre 1940, lors d'une mission de patrouille au Sud de la Crète sous le commandement du T.V. Pietro Prosperini, le submersible fut repéré par deux contre-torpilleurs adverse mais réussit à leur échapper en plongeant. Parti de Trapani pour patrouiller dans un secteur à 30 milles au Sud-Est de Pantelleria le 22 juillet 1941, le Fratelli Bandiera repéra les unités anglaises de la Force H provenant de Malte et un convoi se dirigeant vers l'île, sans se trouver dans une situtation favorable pour l'attaque.

Le 27 août 1941, le submersible commandé par le T.V. Carlo Forni lança encore sans succès une torpille contre un cargo dans les eaux tunisiennes, au large de Ras el Mustapha. Entre le début du conflit et le 15 avril 1942, l'unité mena 22 missions offensives et 17 transferts entre ports, sans obtenir de résultat notable. Du 22 avril 1942 au 1er septembre 1943, alors qu'il était affecté à l'école de sous-mariniers de Pola, il réalisa 140 sorties d'entraînement en Adriatique ainsi que des missions de patrouille ASM.

Au moment de l'armistice du 8 septembre 1943, le Fratelli Bandiera gagna Malte avant d'être employé par les Alliés pour l'entraînement de leurs navires ASM. Déployé à Haifa et Alexandrie, le sous-marin revint à Brindisi à la fin de la guerre. Radié de la liste de la flotte le 1er février 1948, il fut ensuite démolis.

Le Bandiera amarré au quai du XII Gr.smg à Pola pendant l'hiver 1942-43. Au second plan on reconnaît le Vittor Pisani.
Sources :
  • Sommergibili e mezzi d'assalto subacquei italiani, Tomo I, Alessandro Turrini, Ottorino Ottone Miozzi & Manuel Moreno Minuto, Ufficio Storico della Marina Militare, 2010
  • Le navi da guerra italiane 1940-1945, Erminio Bagnasco & Enrico Cernuschi, Albertelli, 2005
  • Sommergibili in guerra, Erminio Bagnasco & Achille Rastelli, Albertelli, 2007
  • Sommergibili, tecnologia e cantieristica, Monfalcone 1907-2007, Associazione Culturale Tempora, 2008
  • I sommergibili di Monfalcone, Alessandro Turrini, Rivista Marittima, 1998
Read 11686 times Last modified on Monday, 16 December 2013 22:09

Related items