Dernières mises à jour

You are here:Regia Marina»Equipements»Bâtiments étrangers»Bâtiments français»Torpilleurs d'escadre classe Le Hardi
Sunday, 25 September 2016 21:03

Torpilleurs d'escadre classe Le Hardi

Written by 

Derniers torpilleurs d'escadre mis en chantier par la Marine Nationale avant la seconde guerre mondiale, les bâtiments de la classe Le Hardi (ou 1772 tW) devaient être construits à 12 exemplaires, mais seulement 8 furent lancés avant l'invasion Allemande.

Le 27 novembre 1942, lorsque les Allemands entrèrent dans Toulon, 7 torpilleurs du type Le Hardi s'y trouvaient : le Casque, le Mameluk, le Bison, Le Hardi, le Foudroyant, le Siroco et L'Adroit. Les équipages les sabordèrent tous, à l'exception du Bison, inachevé.

Photo prise depuis un Cant Z.506 au-dessus du quai Noël à Toulon en décembre 1942. De gauche à droite, les torpilleurs d'escadre Siroco, Foudroyant, Le Hardi, Bison (à flot) et L'Adroit.
(crédits photo : famille U. Gennari)

Le Hardi, qui reçut le sigle FR 37, fut renfloué le 13 juin 1943 mais ne fut remorqué vers Gênes que dans la nuit du 6 au 7 septembre. Saisi par les Allemands suite à l'armistice, il fut définitivement sabordé le 24 avril 1945 à Gênes.

Le Hardi au mouillage en 1942.
(crédits photo : ECPA)

Le Foudroyant, rebaptisé FR 36, fut renfloué le 20 mai 1943 puis saisi par les Allemands le 9 septembre. Il fut de nouveau sabordé par ces derniers en août 1944 pour bloquer la passe Sud de Toulon.

Le Foudroyant sabordé à Toulon, au quai Noël, le 27 novembre 1942. Au second plan, on reconnaît Le Hardi, lui aussi sabordé, et le Bison, toujours à flot.
(crédits photo : SHM)

L'Adroit, désigné FR 33 par les Italiens, fut renfloué le 21 avril 1943. Le 9 septembre, il fut saisi par les Allemands qui le jugèrent irrécupérable.

L'Adroit à Toulon le 10 août 1942.
(crédits photo : collection Marius Bar)
L'Adroit sabordé au quai Noël en novembre 1942. Au second plan, on distingue le Volta.
(crédits photo : SHM)

Le Mameluk et le Casque, bien que renfloués, furent jugés irréparables par les Italiens qui ne leurs attribuèrent pas de sigle.

Le Mameluk sabordé au quai de l'artillerie.
(crédits photo : SHM)
Le Casque couché sur le flanc au quai de l'artillerie. Le Mameluk se trouve au second plan.
(crédits photo : SHM)

Le Siroco, renfloué par les Italiens en mars 1943, fut remorqué vers Gênes le 10 juin sous le sigle FR 32. Il fut confié à l'expertise des OARN pour évaluer l'importance des travaux de remise en état. Saisi par les Allemands le 9 septembre, il fut coulé le 28 octobre pour bloquer la passe Ouest du port ligure.

Le Siroco sabordé au quai Noël aux côtés de la Trombe, restée à flot.
(crédits photo : SHM)
L'ex FR 32 coulé par les Allemands dans la passe Ouest du port de Gênes le 28 octobre 1943.
(crédits photo : Musée de la Marine, Paris)

Le Bison fut remis à la marine française le 5 juin 1943 en vue de son achèvement avant livraison aux forces de l'Axe. Suite à l'enlèvement du contre-torpilleur Valmy par les Italiens le 6 juillet, les autorités françaises suspendirent l'ordre d'achèvement. L'unité fut alors saisie par les Italiens qui la rebaptisèrent FR 35. Récupéré par les Allemands le 9 septembre, il fut utilisé comme ponton porte-fumigènes. Lourdement endommagé par les bombardements Alliés du printemps 1944, il fut coulé le 25 juin par la torpille d'un sous-marin allemand.

Le Flibustier en achèvement à La Seyne-sur-Mer en 1940.
(crédits photo : collection Marius Bar)

Le Lansquenet, dont l'achèvement avait été autorisé par la commission italienne d'armistice le 20 août 1942, se saborda au quai d'armement des chantiers de La Seyne. Renfloué le 23 avril 1943 par les Italiens qui le renommèrent FR 34, il fut remorqué vers Imperia le 31 août. Le 9 septembre, les Allemands en prirent possession et l'inscrivirent sur la liste de la Kriegsmarine en tant que TA 34. Il ne fut cependant jamais remis en état et finit sabordé à Gênes en 1945.

Le Lansquenet sabordé au quai d'armement de La Seyne le 27 novembre 1942.
(crédits photo : SHM)
Le FR 34 après son renflouement en 1943.
(crédits photo : Bundesarchiv)
Liste des torpilleurs d'escadre de la classe Le Hardi saisis par la Regia Marina
NomMis sur caleLancéEn serviceNom attribué par la Regia Marina
Ateliers et Chantiers de la Loire, Nantes
Le Hardi 20/05/1936 04/05/1938 06/1940 FR 37
Forges et Chantiers de Méditerranée, La Seyne-sur-Mer
Foudroyant (ex Fleuret) 18/08/1936 28/07/1938 06/1940 FR 36
Siroco (ex Corsaire) 31/03/1938 14/11/1939 06/1940 FR 32
Bison (ex Flibustier) 11/03/1938 14/12/1939 06/1940 FR 35
Forges et Chantiers de la Gironde, Bordeaux
L'Adroit (ex Épée) 15/10/1936 26/10/1938 06/1940 FR 33
Lansquenet 17/12/1936 20/05/1939 06/1940 FR 34
Fiche technique
 Au neuvage
Déplacement standard 1982,40 t
Déplacement à pleine charge 2577,40 t
Longueur hors-tout 117,20 m
Largeur 11,10 m
Tirant d'eau 4,20 m (arrière, en charge)
Propulsion 4 chaudières et 2 turbines développant 58 000 ch et entraînant 2 hélices
Vitesse maximale 38,7 nœuds
Autonomie 1000 miles nautiques à 35 nœuds
2000 miles nautiques à 16 nœuds
Armement
  • 6 canons de 130 mm M1930 sur 3 tourelles doubles
  • 2 canons de 37 mm M1925 sur 2 affûts simples
  • 4 mitrailleuses de 13,2 mm sur 2 affûts doubles
  • 7 tubes lance-torpilles de 550 mm sur 1 plate-forme triple et 2 doubles
  • 1 ou 2 grenadeur(s) de sillage
  • 1 torpille ASM remorquée type Ginocchio
Équipage 10 officiers, 177 sous-officiers et matelots
Le FR 32 à Gênes en juillet 1943.
(crédits : Frédéric Stahl)
Le FR 32 à Gênes début octobre 1943.
(crédits : Frédéric Stahl)
Le FR 35 à Toulon en 1943.
(crédits : Frédéric Stahl)
Le FR 34 après son renflouement en 1943.
(crédits : Frédéric Stahl)
Sources :
  • Les torpilleurs d'escadre du type Le Hardi, Charles Salou, Éditions Lela Presse, 2001
  • In guerra sul mare, Erminio Bagnasco, Ermanno Albertelli Editore, 2005
  • Le navi da guerra italiane 1940-1945, Erminio Bagnasco & Enrico Cernuschi, Ermanno Albertelli Editore, 2005
  • Navi e marinai italiani nella Seconda Guerra Mondiale, Elio Ando & Erminio Bagnasco, Ermanno Albertelli Editore, 1999
Pour reproduire ce navire :
FabricantÉchelleRéférence et désignationGalerie
HP Models 1/700 Zerstörer "Le Hardi" -
HP Models 1/700 Zerstörer "Siroco" ex "Le Corsaire" -
The Imperial Navy 1/700 17F-2 MNF Le Hardi -

{jfusion_discuss 3429}

Read 1873 times Last modified on Tuesday, 27 September 2016 20:21