Dernières mises à jour

Se connecter

Regio Esercito»Documentation»Livres en français»La plupart ne reviendront pas
mardi, 24 avril 2012 19:50

La plupart ne reviendront pas

Ecrit par 

Eugenio Corti

Éditions de Fallois

Jeune lieutenant observateur d'artillerie au 61° gruppo d'artiglieria rattaché au 80° régiment d'infanterie Roma de la 9a Divisione Pasubio, Eugenio Corti entreprend d'écrire ce journal de guerre dès son retour d'Italie.

Faisant partie du XXXV° Corpo d'Armata (ex-CSIR) avec la 298.I.D et la division Torino, la division Pasubio reçoit l'ordre de repli le 19 décembre 1942, 3 jours après le début de l'offensive "Petite Saturne".

Abandonnant son matériel, canons et tracteurs, faute de carburant, la division quitte Abrossimovo, sur le Don, sous la pression de la 1ère Armée Blindée.

Entreprenant une retraite sous un froid de -45°, elle doit soutenir le siège d'Arbousov, dans la Vallée de la Mort où les bataillons CC.NN. "M" desserreront l'étreinte russe par des assauts à la baïonette avec l'aide d'une poignée de panzer. La via dolorosa continue jusqu'à Tchertkovo, poche déclarée "festung" par Hitler. S'abritant dans des isbas, secourus par les babouchkas, ces mammas russes, d'autres unités italiennes affluent. C'est lors d'un rapatriement de blessés que disparaît corps et âmes le SM-81 avec à son bord le général d'aviation Enrico Pezzi, chef du corps aérien en Russie. Le 16 janvier, les assiégés repartent avec en avant-garde les Allemands, quelques panzer et les bataillons CC.NN. Harcelés par les tirs de mortier et par les partisans, le calvaire se termine le lendemain en franchissant les lignes à Bielovodsk.

Critique d'Alexandre Sanguedolce
Parution -
Nombre de pages 248
Format -
Prix éditeur -
Lu 2151 fois