Dernières mises à jour

Se connecter

Maquettes»Véhicules»Chars»Fiat 3000 mod.21
dimanche, 22 avril 2012 22:25

Fiat 3000 mod.21

Ecrit par 

Tauro Model

1/35

Maquette et photos de Jean Tétard

 

La maquette

Il s'agit du kit "Fiat 3000 mod.21 Ia serie" référence N° 104 de la firme italienne Tauro Model qui a eu la bonne idée de se spécialiser dans les chars de la Première Guerre Mondiale. La maquette qui se compose de 145 pièces est correcte bien qu’en dessous du standard actuel : c’est en fait la réédition d’un kit ancien. Le moulage a été réalisé avec soin et les détails sont en général bien reproduits. Il faut déplorer le système d’assemblage utilisé pour le montage de cette maquette. L’absence de bords biseautés sur les différentes pièces constituants la caisse et la tourelle entraine une trop grosse épaisseur de plastique au niveau des jonctions. Il faut également regretter le manque de détails de certains éléments (rivetage de la partie supérieure des longerons, vérins ...) et le côté jouet consistant en un système d’engrenages destinés à permettre le déplacement du blindé sur ses chenilles (pièces 36 et 40). Cependant l’ensemble est de facture acceptable et représente une base intéressante pour la réalisation de l’une des nombreuses versions du Fiat 3000 Mod.21. A noter que le modèle proposé doit représenter un des chars de la toute première série (longeron court et barbotin évidé). Les chenilles fournies dans la boîtes ne sont pas celles qui devraient équiper cette version : les patins auraient du être lisses comme ceux du char Renault. Il est permis de penser que certains véhicules de la série initiale ont par la suite reçus les chenilles des versions postérieures.

Après avoir passé un certain temps à essayer de remédier au problème du montage des plaques de blindage trop épaisses (travail de biseautage intensif ...) et à la vue du résultat peu probant obtenu (diminution trop importante de la hauteur de la caisse après assemblage), j’ai décidé de refaire entièrement la maquette en carte plastique et de réaliser la version équipée des mitrailleuses Fiat Mod.1929.

La réalisation

Figures 2 à 6. Figures 7 à 9.

Pour la réalisation du scratch, il faudra constamment se reporter au plan au 1/35 pour la prise de toutes les mesures. Les plans utilisés pour représenter la version étudiée dans cet article ont été conçus par Monsieur Aldo Cumbo et sont issus du livre Carri Armati in servizio fra la due guerre paru aux éditions Bizzarri. Des dessins ont été modifiés pour obtenir la version désirée, des erreurs ont été corrigées et de nombreux détails rajoutés. Pour certaines étapes du montage, il faudra se référer aux différents schémas ou dessins (Fig.) qui vous seront indiqués tout au long de cet article.

Toutes les références données pour la carte plastique (abv. CP) et les tubes plastiques (abv. TP) sont celles qui figurent sur l’emballage des produits de la marque " Evergreen ".

Pour la réalisation du scratch nous allons suivre l’ordre suivant :

  • caisse et superstructure
  • train de roulement et chenilles
  • queue de franchissement
  • tourelle

Les chiffres mis entre parenthèses correspondent à ceux figurants sur les grilles ou le plan de montage.

1 - Caisses et superstructure

Pour cette première phase, on recréera l’ensemble des plaques de blindage avec de la CP 020". Attention toutes les arêtes devront évidemment être biseautées. Reportez vous à la Fig.2 qui représente à l’échelle 1/35 les différentes parties constituant la caisse. Une pointe sèche (pointe de compas) sera nécessaire pour la confection des rivets, la carte plastique durant cette opération devra être placée sur un support en carton ni trop dur (pour éviter l’écrasement des têtes de rivets) ni trop mou (risque de percer la CP). Je vous conseille de faire des essais sur des chutes de CP et de réaliser les rivets avant le travail de découpe pour éviter une éventuelle déformation des bords. Vérifiez après les travaux de découpage et d’assemblage que l’ensemble n’offre pas trop de dissymétrie. N’oubliez pas de percer l’emplacement de la grille d’aération et les orifices pour le passage des pots d’échappement. Pour le positionnement des rivets, aidez vous des plans fournis dans cet article et pour les zones cachées (vue de dessous et avant du char masqué par la poulie de tension) vous devrez vous fier à la disposition proposée par le fabricant.

2 - Train de roulement et chenilles

a) Train de roulement

Nous allons utiliser certaines pièces du kit; l’axe du barbotin (pièce 15), une partie du train de roulement (pièces 42-43-55-56). Les poulies de tension (pièces 38-39) ainsi que les supports (pièces 19) devront être améliorés (Fig.4 et Fig.6). Les barbotins (pièces 40-41-52), les rouleaux porteurs (pièces 44-45) et les rails de guidage (pièces 50-51) seront à refaire entièrement. Pour la réalisation des barbotins, reportez vous à la Fig.3. La Fig.5 représente la plaque de blindage recouvrant le dessus des longerons. C'est sur cette plaque que viennent se placer par exemple les équerres de renfort (voir Fig.6 le chiffre 9).

b) Chenilles

Les chenilles fournies dans la boîte, bien que trop épaisses, sont assez proches de la réalité. Elles ne comportent cependant que 45 patins au lieu des 52 prévus. Les plus courageux pourront refaire entièrement les chenilles. J’ai pour ma part choisi la solution de facilité: garder les chenilles d’origine et les améliorer .On va d' abord supprimer les ergots situés dans la partie centrale, assembler et souder les chenilles et finalement les mettre en place sur le train de roulement en faisant attention au sens de la pose. Chaque patin sera " habillé " pour les parties visibles avec de la CP015" de forme rectangulaire et du tube plastique (réf. 219 c 025 rod), la partie évidée rectangulaire située au centre de chacune des pièces d' " habillage " a été réalisée à l’aide d’un petit tournevis (type tournevis d’horloger) dont l’extrémité a été chauffée à la flamme d’une bougie. Il convient d’utiliser de la colle à prise rapide type époxy ou cyanoacrylate pour effectuer le collage de la CP sur les différents patins de la chenille en plastique.

3 - Queue de franchsissement

Le modèle original étant trop grossier, la queue de franchissement sera entièrement refaite à l’aide de CP de différentes épaisseurs. On peut éventuellement, en plus des plans au 1/35, s’aider des différentes pièces fournies dans le kit pour avoir une idée du résultat à obtenir. Le char peut également être représenté sans sa queue de franchissement. Les deux extrémités de la chaîne de remorquage viennent se placer dans les manilles situées dans la partie inférieure de la caisse, le reste étant disposé suivant le bon vouloir de l’équipage (en général un des maillons est placé dans le crochet situé à l’arrière de la queue de franchissement ).

4 - Tourelle

La tourelle est également refaite entièrement en CP 020", reportez vous aux différentes vues des plans pour la prise des mesures. Tous les angles devront être biseautés à l’exception de la plaque de blindage supérieure (pièce n°59 dans le plan de montage). Il faut rajouter trois rivets sur la partie arrière de la coupole (pièce 18), les manchons de mitrailleuses sont confectionnés et mis en forme dans du TP (réf. 223 SA-6 /32" tube). Les mitrailleuses sont réalisées avec du TP (réf. 221 c 3/64 rod 047 dia.). Pour ceux qui désire représenter la tourelle avec les panneaux ouverts, reportez vous à la Fig.9 pour les aménagements à effectuer sur la partie interne des panneaux (système de fermeture...). Prévoyez éventuellement un chef de char pour masquer l’intérieur de la tourelle vide de tout équipement.

Peinture et marquages

Les références de peinture publiées dans ce paragraphe correspondent à la marque Tamiya et ne sont données qu’à titre indicatif.

1 - Peinture

J’ai choisi de représenter un char en opération sur le front Yougoslave dans la région du Monténégro en 1941. N’ayant à ma disposition qu’un document en noir et blanc, j’ai choisi de peindre le blindé en gris-vert avec la coupole en blanc (pour l’identification aérienne) ce qui correspond à la 3ème version de camouflage proposée par le fabricant dans le plan de montage. Le modèle est recouvert à l’aérographe d’une sous-couche constituée d’un mélange de XF-65 Field Grey / XF-27 Black Green / XF-24 Black Green. On effectue ensuite un drybrush en éclaircissant le mélange ayant servi à la sous-couche à l’aide de blanc mat XF-2. La coupole et l’intérieur de la tourelle sont peints en blanc XF-2. Le manche de pioche et les lanières de fixation sont peints en XF-64 Red Brown éclairci de blanc mat, le fer reçoit un mélange de XF-10 Gun Metal et de XF-56. Pour terminer, on applique un léger drybrush sur l’ensemble de la maquette au XF-55 Deck-Tan. Le travail de finition se fera avec du XF-56 Metallic Grey que l’on appliquera au pinceau sec sur toutes les arêtes du véhicule et les endroits les plus exposés à l' usure. La rouille sera rendue à l’aide de Sienne Naturelle diluée dans de l’eau. Pour la mise en peinture des chenilles il faut dans un premier temps les peindre en gris foncé German Grey XF-63, passer une couche très diluée de noir XF-1 puis une couche diluée de Deck Tan XF-55, ensuite appliquer de la gouache diluée de Terre de Sienne et terminer par un drybrush à l’aide de Metallic Grey XF-56.

2 - Maquages

Les marquages proposés par le fabricant ne convenant pas pour la décoration retenue, il a fallu trouver des décalcomanies couvrant la période 1939-1943. On peut éventuellement utiliser ceux fournis dans les boites des M13/40 et M40-75/18 proposés par Tamiya et Italeri si on possède ces maquettes ou acheter la planche de décalcomanies proposée par RCR. La photo à laquelle je me suis référé ne permet pas de savoir à quelle compagnie est rattaché le blindé. J’ai donc décidé de faire figurer sur la tourelle les marquages représentant le 2ème char du 1er peloton de la 1ère compagnie (chiffre 2, 1 bande sur fond rouge). Les décalcomanies utilisés proviennent de la planche RCR. Les chiffres constituant l' immatriculation du char ont été choisi arbitrairement - en fait ils ont été utilisés à l' origine sur un Fiat 3000 Mod.21 équipé de deux mitrailleuses S.I.A - et j' ai préféré cette fois utiliser les décalcomanies fournis dans le kit. La largeur du décalcomanie support sur lequel viennent se placer les deux chiffres devra cependant être légèrement raccourcie. Attention, contrairement à ce qu’indique le plan de montage du fabricant, la plaque d’immatriculation est située sur le flanc droit du char (voir plan). La Fig.10 présente d'autres marquages tirés de photos noir et blanc d’époque.

Figure 10.

Les personnes désirant monter la maquette dans sa version originale pourront bien évidemment se servir des décalcomanies (un peu trop grandes) fournies dans la boîte. Voici quelques explications sur la signification des différents signes et chiffres qui composent la planche proposée par Tauro Model.

Ces marquages ont été utilisés sur les véhicules Fiat 3000 Mod.21 et 30, Carden Loyd C.V.29, Ansaldo L3/33 et L3/35 vers la fin de 1935 :

  • le cercle indique le commandant de compagnie ;
  • le triangle équilatéral pointe dirigée vers le haut, vers le bas, vers la droite, indique respectivement le commandant du 1er, 2ème et 3ème peloton.
  • un, deux, trois rectangles disposés horizontalement, verticalement et en oblique indiquent respectivement le 1er, le 2ème, le 3ème véhicule du 1er, 2ème et 3ème peloton.

Les marquages sont reportés en train plein ou leurs contours sont simplement tracés avec des peintures de différentes couleurs permettant de différencier les compagnies entre elles; 1ère compagnie en rouge, 2ème en blanc, 3ème en orange, 4ème en bleu, 5ème en vert, 6ème en noir.

Les Fiat 3000 Mod.21 et 30 équipés de mitrailleuses avaient le marquage du peloton appliqué de chaque côté de la tourelle: sur deux plaques de blindage à l'avant et sur deux plaques de blindage à l’arrière (pièces 2-9 et 5-7 d' après le plan de montage). Un groupe de trois chiffres est reporté sur le glacis avant et sur les longerons qui protègent les galets. Le 1er en chiffre romain indique le bataillon, le 2ème en chiffre arabe la compagnie, le 3ème donne le numéro du char dans la compagnie. Les lettres en rouge sur la plaque d’immatriculation sont les abréviations italiennes pour "Regio Esercito".

Conclusion

Cette maquette, qui demande énormément de travail, devrait ravir les passionnés de matériel italien qui se sentent frustrés du manque d’intérêt dont font preuve les grands fabricants dans ce domaine. La version du véhicule présentée dans cet article devrait prochainement être commercialisée par Tauro Model sous l’appellation de "Fiat 3000 2a Serie" référence N° 105. Ce nouveau modèle plus détaillé que le précédent évitera certains travaux de réalisation. Le fabricant a en effet eu recours à la résine pour le moulage de certains éléments spécifiques à cette version (barbotins, longerons...) et à la photodécoupe pour certaines pièces de détail.

La firme anglaise Cromwell Models commercialise un Fiat 3000 en résine au 1/76, le blindé serait également disponible chez Replica Models mais je ne possède pas de détail concernant la version proposée. La tourelle équipée du canon de 37 mm existe en résine au 1/35 chez la firme américaine Commander Series Models.

Lu 7340 fois Dernière modification le jeudi, 12 juillet 2012 19:41