Dernières mises à jour

You are here:Regio Esercito»Matériels»Véhicules de combat»Canons d'assaut»Semovente M 42 da 75/34
Sunday, 01 July 2012 10:03

Semovente M 42 da 75/34

Written by 
Semovente M 42 da 75/34 à l'usine Ansaldo de Gênes le 26 mars 1943. Semovente M 42 da 75/34 à l'usine Ansaldo de Gênes le 26 mars 1943.

Les bons résultats obtenus en Afrique du Nord avec le semovente da 75/18 incitèrent l'armée italienne à poursuivre dans cette voie en attendant l'arrivée de son premier char lourd, le P 26/40. C'est ainsi que vit le jour le semovente da 75/34, alliant la caisse des chars M au canon qui allait équiper le P 26/40.

Développement et production

Pour améliorer les prestations antichars du semovente da 75/18, l'état major du Regio Esercito se prononça dès juin 1941 pour le remplacement l'obusier de 75/18 par un canon de 75/34. Mais l'arme n'était pas encore au point à l'époque, et Ansaldo décida de réaliser entretemps un prototype armé d'un canon de 75/32 mod.37 sur l'une des toutes premières caisses M 41 avec garde-boue courts. Par rapport au semovente da 75/18, seule la glissière fut modifiée pour installer la nouvelle arme, qui disposait d'une dotation de 42 obus.

L'unique exemplaire du semovente da 75/32 monté sur une caisse M 41 de tout début de production.

Mais l'Esercito ne se montra pas intéressé par cette solution, et ordonna à Ansaldo en octobre 1942 de monter des pièce de 75/34 sur caisse M 42. Afin de prendre en compte le recul de l'arme, il fallut prolonger la superstructure de 11 cm vers l'avant, avec pour conséquence la modification des plaques de blindage angulaires et du toit. Le prototype du semovente M 42 da 75/34 commença ses essais au polygone de tir le 15 mars 1943. Avec une vitesse initiale du projectile de 618 m/s, la portée utile du blindé pouvait atteindre 12 km.

Le semovente da 75/34 mod.42 fut adopté par l'armée le 29 avril 1943 et commandé à 280 exemplaires. Les premiers engins de série sortirent des lignes de montage en mai 1943, et, avant l'armistice du 8 septembre 1943, 75 semoventi da 75/34 avaient été assemblés. Les immatriculations connues sont les suivantes : 5844 et de 6290 à 6323.

Le prototype du semovente M 42 da 75/34 à l'usine Ansaldo de Gênes le 3 octobre 1942. Le prototype du semovente M 42 da 75/34 à l'usine Ansaldo de Gênes le 26 février 1943.
Semovente M42 da 75/34 à l'usine Ansaldo. Blindage frontal de la superstructure et son canon de 75/34 conservés dans la caserne Tazzoli de Trente.
(crédits photo : Guido Ronconi)

Après le 8 septembre 1943, la construction continua pour la Wehrmacht. Environ 80 exemplaires du StuG M42 M 851(i) auraient été produits sous contrôle allemand entre le 9 septembre et le 31 décembre 1944, auxquels il faut ajouter les 36 engins capturés au moment de l'armistice. Sur les véhicules produits à partir de la fin de l'année 1943, quatre dents anti déchenillement furent ajoutées aux barbotins. Entre le second semestre 1944 et avril 1945, Ansaldo équipa également 29 châssis M 43 d'un canon de 75/34, pour donner un véhicule hybride que les Allemands baptisèrent StuG M43 mit 75/34 851(i). Il s'agissait d'une solution provisoire en attendant de disposer de canons de 75/46 en nombre suffisant.

Semovente M 42 de 75/34 produit pour les forces allemandes avec des dents anti déchenillement. L'un des semoventi da 75/34 sur caisse M 43 produit pour les forces allemandes.

Carrière opérationnelle

Les premiers semoventi M 42 da 75/34 équipèrent le XIX btg. carri M, organisé sur 2 compagnies de semoventi et une de chars M 15/42. Chaque compagnie était dotée d'un semovente comando et de 3 pelotons sur 4 semoventi chacun. Quelques exemplaires furent affectés au 31° rgt. carristi de Sienne et au 32° rgt. carristi de Vérone, et au moins un (immatriculé 6310) au détachement du rgt. Cavalleggeri di Alessandria le 12 juillet 1943.

Le XXX btg.cc. fut constitué le 1er juillet 1943 sur deux compagnies de semoventi M 42 da 75/34 et assigné à la division d'infanterie Sabauda. Le CXXXV btg.cc. de la division blindée Ariete II formé de 3 compagnies fut déployé à Cesano di Roma mais ne prit part que de façon marginale à la défense de Rome contre les Allemands en septembre 1943.

Semovente M 42 da 75/34 immatriculé "RE 6310" utilisé pour l'entraînement à la lutte antichar.
(crédits photos : Claudio Zanier)
Semovente M 42 da 75/34 de la division Ariete II dans le Frioul en 1943. Semovente M 42 da 75/34 de la division Ariete II en septembre 1943 à Cesano di Roma.

Après l'armistice, la Wehrmacht employa les semoventi da 75/34 en première ligne, en particulier sur la Ligne Gothique. En 1944, les forces allemandes disposaient d'un total de 57 semoventi da 75/34, employés en majorité dans les Panzerjäger-Abteilungen des divisions d'infanterie. En mars 1945, on en comptait encore 38 exemplaires. Les forces armées de la RSI ne disposèrent quant à elles que d'un seul semovente M 42 da 75/34 (immatriculé 6308) en dotation au sein du gruppo squadroni corazzati San Giusto. Sa présence à Mariano del Friuli est attestée par des photographies de l'automne 1944 (il était alors entièrement peint en giallo sabbia) et de février 1945 (sur lesquelles il porte un camouflage trois tons).

Semovente M 42 da 75/34 de la 2. Kompanie du Panzerjäger-Abteilung 171 mis hors jeu par des chars polonais en juillet 1944 dans le secteur d'Ancone. On distingue l'ancienne plaque d'immatriculation sous le camouflage.
(crédits photo : IWM)
Semovente M 42 da 75/34 détruit au Nord-Ouest de Ravenne le 13 février 1945. Les trappes ouvertes laissent entrevoir le moteur et l'habitacle.
(crédits photo : IWM)
Semovente M 42 da 75/34 du gruppo squadroni San Giusto à l'automne 1944, dans sa livrée giallo sabbia.
(crédits photo : Nino Arena)
Le même véhicule, camouflé cette fois, montant sur une remorque La Buire dans la rue principale de Mariano del Friuli en février 1945.
Semovente M 42 da 75/34 défilant à Turin le 6 mai 1945. La guerre en Italie est terminée.
Fiche technique (Semovente M42 da 75/34)
Longueur 5060 mm
Largeur 2250 mm
Hauteur 1850 mm
Garde au sol 380 mm
Poids en ordre de combat 15 300 kg
Équipage 3
Moteur SPA 15TB essence 8 cylindres de 11980 cm3, développant 192 ch à 2400 tr/min
Vitesse maximale 40 km/h sur route
15 km/h en tout terrain
Autonomie 200 km sur route
130 km en tout terrain
Emport en carburant 327 L
Protection 6 à 50 mm
Armement 1 canon de 75/34 (45 coups)
1 mitrailleuse Breda mod.38 de 8 mm (1344 coups)
Profil du semovente M 41 da 75/32. Profil du semovente M 42 da 75/34.
Semovente M 42 da 75/34 à Bracciano en 1943. Semovente M 42 da 75/34 de la 1. Kompanie du Panzerjäger-Abteilung 236, 162. Infanterie-Division en Italie en 1944.
(crédits : Ruggero Calò)
Sources :
  • Gli autoveicoli da combattimento dell'Esercito Italiano, Volume secondo (1940-1945), Nicola Pignato & Filippo Cappellano, Stato Maggiore dell'Esercito, Ufficio Storico, 2002
  • I mezzi blindo-corazzati italiani 1923-1943, Nicola Pignato, Storia Militare, 2005
  • Corazzati Italiani 1939-1945, Nico Sgarlato, War Set n°10, 2006
  • Mezzi dell'Esercito Italiano 1935-45, Ugo Barlozzetti & Alberto Pirella, Editoriale Olimpia, 1986
  • La meccanizzazione dell'esercito dalle origini al 1943, tomo II, Lucio Ceva & Andrea Curami, USSME, 1994
  • Motoriii!!! Le truppe corazzate italiane 1919-1994, Nicola Pignato, GMT, 1995
  • Carro M, Carri medi M11/39, M13/40, M14/41, M15/42, Semoventi e altri derivati, Volume primo, Andrea Tallillo, Antonio Tallillo & Daniele Guglielmi, GMT, 2010
  • Carro M, Carri medi M11/39, M13/40, M14/41, M15/42, Semoventi e altri derivati, Volume secondo, Andrea Tallillo, Antonio Tallillo & Daniele Guglielmi, GMT, 2012
  • Semovente da 75/18, Tecnica e storia del primo semovente italiano, Nicola Pignato, Storia Militare, 2010
  • Il gruppo corazzato « San Giusto » dal Regio Esercito alla RSI 1934-1945, Stefano Di Giusto, Laran Éditions, 2008
  • I reparti corazzati della Repubblica Sociale Italiana 1943/1945, Paolo Crippa, Marvia Edizioni, 2006
  • …Come il diamante, I Carrisit italiani 1943-45, Sergio Corbatti & Marco Nava, Laran Éditions, 2008
  • Les véhicules blindés italiens 1910-43 (suite et fin), Daniele Guglielmi, traduit par David Zambon, Batailles & Blindés n°25, 2008
Pour reproduire ce véhicule :
FabricantÉchelleRéférence et désignationGalerie
Brach Model 1/72 7202 Semovente M42 75/34 Maquette d'Aymeric Lopez
Historica Production 1/35 1003 Semovente Italiano M 43-75/34 -
Read 21211 times Last modified on Sunday, 17 December 2017 14:22
More in this category: Semovente L 40 da 47/32 »