Dernières mises à jour

You are here:Regio Esercito»Matériels»Véhicules logistiques»Voitures»Alfa Romeo 6C 2500
Wednesday, 15 August 2012 21:31

Alfa Romeo 6C 2500

Written by 
Alfa Romeo 6C 2500 Coloniale de série avec la capote fermée. Alfa Romeo 6C 2500 Coloniale de série avec la capote fermée.

L'Alfa Romeo 6C 2500, dernier modèle de route de la gamme 6C créée en 1925 par Vittorio Jano, est surtout connue dans ses versions d'après-guerre. Nous nous intéresserons ici aux modèles produits entre 1938 et 1945.

Les versions civiles d'avant-guerre

En 1938, Wifredo Ricart, successeur de Vittorio Jano, confia à un ingénieur issu de la branche aéronautique, Bruno Trevisan, la tâche de remplacer la 6C 2300B par la 2500. Pour obtenir une cylindrée de 2443 cm3 sur le moteur 6 cylindres de la gamme, Bruno Trevisan augmenta l'alésage de 70 à 72 mm, tout en conservant la course de 100 mm. Les autres caractéristiques de base du moteur furent reconduits de la 6C 2300, à savoir un double arbre à cames en tête entraîné par chaîne, des têtes de cylindre détachables en alliage léger, des chambres de combustion hémisphériques et des un vilebrequin à sept palliers.

Le châssis de la 2500 conserva les innovations introduites sur la 2300B, à savoir un train avant à roues indépendantes, composé de doubles triangles, ressorts hélicoïdaux et amortisseurs hydrauliques. À l'arrière, la suspension était assurée par des barres de torsion longitudinales.

L'Alfa Romeo 6C 2500 Turismo fut présentée au grand public à l'occasion du salon automobile de Berlin le 17 février 1939. Il s'agissait d'une berline de 5 places carossée par l'usine, avec une roue de secours logée dans le coffre. Entre 1939 et 1943, seuls 279 exemplaires de ce modèle furent produits du fait de la situation internationale. Une autre carosserie réalisée par l'usine fut proposée pour la Turismo avec le même empattement de 3250 mm, mais en limousine 6-7 places avec trois vitres latérales et une roue de secours à demi encastrée dans chaque aile avant. Cette version fut produite à 243 exemplaires entre 1939 et 1950.

Alfa Romeo 6C 2500 Turismo 5 places. Publicité pour la 6C 2500 Turismo 5 places, proposée au prix de 59 000 lires.
Alfa Romeo 6C 2500 Turismo 5 places de collection.
(crédits photos : vicenzolerro sur flickr)
Alfa Romeo 6C 2500 Turismo 6-7 places dans la cours de l'usine du Portello en 1939, prêtes à être livrées. Défilé à l'occasion de la visite du prince Umberto di Savoia à Cesana en 1940. Les deux voitures les plus éloignées du photographe sont des Alfa Romeo 6C 2500 Turismo 6-7 places.
(crédits photo : Giacchino Gambetta sur chirio.com)
Alfa Romeo 6C 2500 Turismo 6-7 places de la collection Righini.
(crédits photos : RighiniAuto)

Alfa Romeo réalisa également deux versions sportives en 1939, les Sport et Super Sport, avec un empattement réduit à 3000 mm et 2700 m respectivement, confiées à des carossiers extérieurs pour les habiller en coupé, cabriolet et spider.

L'Alfa 6C 2500 Coloniale

En 1938, le ministère de la guerre demanda à Alfa Romeo de développer une voiture coloniale à partir du modèle civil 6C 2500. En 1939, deux prototypes furent construits et les essais débutèrent en octobre de la même année en Éthiopie et en Érythrée. Durant ces essais menés par Giambattista Guidotti, le véhicule relia Asmara à Addis Abeba en deux étapes à la vitesse moyenne de 71 km/h et Dire Daua à Addis Abeba à 74 km/h de moyenne. Sur ces deux parcours, la plupart des routes n'étaient pas goudronnées, il s'agissait en majorité de pistes et de terrains rocheux.

Prototype de la 6C 2500 Coloniale présenté au CSM. Prototype lors d'essais sur route en Afrique Orientale. Essais en tout terrain d'un prototype en Afrique Orientale. Il est immatriculé PROVÀ 186 XI.
Dessin commercial de l'Alfa Romeo 6C 2500 Coloniale.

La 6C 2500 Coloniale se différenciait de la 6C 2500 Turismo en de nombreux points. Le châssis fut renforcé, l'empattement réduit à 3100 mm et le diamètres des pneumatiques augmenté afin d'accroître la garde au sol. La carosserie torpedo, entièrement métallique, était signée Castagna. Afin de pouvoir fonctionner par fortes chaleurs, la batterie fut déplacée sous les sièges, le moteur fut doté d'un carter sec avec réservoir d'huile séparé et la surface d'échange du radiateur à eau fut agrandie. La prise d'air du carburateur, doté d'un correcteur de richesse, fut équipée d'un filtre à bain d'huile. Pour accroître l'autonomie du véhicule, deux réservoirs auxiliares de 25 litres furent ajoutés derrière les garde-boue arrière, tandis que deux autres, d'une capacité de 10 litres et de section triangulaire, permettaient de caler les roues de secours, à demi encastrées dans les garde-boue avant. Des points de fixations pour pelle et pioche furent ajoutés sous le coffre. Quelques modifications furent encore apportées en 1940-41 avant d'arriver au modèle définitif : en particulier, les réservoirs auxiliaires arrières, qui étaient de simples parallélépipèdes sur le prototype, furent redessinés pour s'intégrer aux lignes de la carrosserie sur les modèles de série.

Dessin de la 6C 2500 Coloniale de série. Écorché de la 6C 2500 Coloniale bâchée. Alfa 6C 2500 Coloniale conservée au musée de Cecchignola.
(crédits photo : За рулем sur zr.ru)
Exemplaire en attente de restauration au musée mémorial de la liberté de Bologne. Les roues de secours et les réservoirs auxiliaires avant sont manquants. Exemplaire appartenant à la collection Righini.
(crédits photo : Keith Bluemel)
Dessin du tableau de bord. Poste de conduite de l'exemplaire de Cecchignola. Les rétroviseurs ont été rajoutés lors de la restauration.
(crédits photo : Giorgio Brigà)
Le compartiment arrière de l'habitacle est séparé du poste de conduite par une cloison vitrée surmontée d'une main courante.
(crédits photo : Giorgio Brigà)
Compartiment moteur de l'exemplaire de Bologne. On aperçoit le réservoir d'huile au fond. Dessin du circuit d'huile de graissage avec réservoir séparé. Détail des aérations du capot moteur de l'exemplaire de Bologne. Leur forme est atypique.
Les roues de secours, à demi encastrées dans les garde-boue avant, sont calées par les réservoirs auxiliaires de 10 litres.
(crédits photo : Giorgio Brigà)
Les réservoirs auxiliaires arrière s'intègrent parfaitement aux lignes de la carosserie.
(crédits photo : Giorgio Brigà)
Cette photo montre la bâche en position repliée et le bouchon du réservoir principal.
(crédits photo : Giorgio Brigà)

La production du véhicule pour l'armée italienne s'éleva à 150 exemplaires (en plus des deux prototypes), à raison de 83 unités en 1941 et 67 en 1942. Après le 8 septembre 1943, au moins 44 exemplaires de l'Alfa Romeo 6C 2500 Coloniale furent produits pour le compte de la Wehrmacht.

L'Alfa Romeo 6C 2500 Coloniale entra en service en 1941 en Afrique du Nord et sur le front de l'Est. Si certains de ses utilisateurs en Afrique du Nord trouvaient ses suspensions trop rigides et ses pneumatiques inadaptés, le commandement du CSIR la jugea tout à fait adaptée pour parcourir de longues distances sur des routes non revêtues. Cependant, les usagers du front russe demandèrent une version à habitacle fermé pour affronter les températures hivernales. C'est ainsi que vit le jour le modèle coloniale chiuso, dont les 50 exemplaires commandés en décembre 1941 furent obtenus par la transformation d'autant de torpedo. Certains des exemplaires utilisés par la 2a Armata dans les Balkans furent dotés de plaques de blindage.

Le général Francesco Zingales visitant le quartier général du 6° btg. granatieri à bord d'une Alfa 6C 2500 Coloniale en Libye durant l'hiver 1942.
(crédits photo : Archivio Centrale dello Stato)
Alfa Romeo 6C 2500 Coloniale en Libye durant l'hiver 1942.
(crédits photo : Archivio Centrale dello Stato)
Le général Francesco Zingales rendant visite aux colons du village de Maddalena en Libye durant l'hiver 1942.
(crédits photo : Archivio Centrale dello Stato)
Alfa Romeo 6C 2500 Coloniale immatriculée RE 30863 utilisée par Rommel en Afrique du Nord. Deux Alfa 6C Coloniale accueillent le général Italo Gariboldi à son arrivée à Donetsk (Stalino) en juin 1942.
(crédits photo : Archivio Centrale dello Stato)
Une 6C 2500 Coloniale suivie par une Fiat 508 C Nuova Balilla sur une voie ferrée en URSS.
(crédits photo : Panzerschreck sur reenactors)
Alfa Romeo 6C 2500 Coloniale chiuso utilisée sur le front russe. Alfa Romeo 6C 2500 Coloniale chiuso équipée de plaques de blindage par les ateliers de la 2a Armata dans les Balkans.
(crédits photo : CSM)
   
  Alfa Romeo 6C 2500 Coloniale utilisée par les Allemands à Rome après l'armistice.  

En 1943, Alfa Romeo se pencha sur la réalisation d'un modèle 4x4 de la 6C Coloniale, avec un empattement raccourci à 2760 mm, des voies augmentées de 200 mm, des pneus basse pression à sculptures profondes et une traction intégrale non permanente. Mais l'armistice mit un terme à ce projet.

Fiche technique
 6C 2500 Turismo 5 places6C 2500 Coloniale
Longueur 5100 mm 4700 mm
Empattement 3250 mm 3100 mm
Largeur 1780 mm 1570 mm
Voie avant / arrière 1450 / 1470 mm 1450 / 1470 mm
Hauteur 1580 mm 1600 mm
Garde au sol - 260 mm
Poids à vide 1620 kg 1725 kg
Équipage 5 4
Configuration d'essieux 4x2 4x2
Moteur 6 cylindres essence de 2433 cm3, développant 87 ch à 4600 tr/min 6 cylindres essence de 2433 cm3, développant 87 ch à 4600 tr/min
Vitesse maximale 143 km/h sur route 127 km/h sur route
Autonomie km sur route 850 km sur route
Emport en carburant 80 L 120 L + 70 L (réservoirs supplémentaires)
Profil d'Alfa Romeo 6C 2500 Coloniale. Alfa Romeo 6C 2500 Coloniale utilisée par Rommel en Afrique du Nord.
(crédits : Oliver Missing sur www.german.o5m6.de)
Sources :
  • Gli Autoveicoli tattici e logistici del Regio Esercito Italiano fino al 1943, tomo secondo, Nicola Pignato & Filippo Cappellano, Stato Maggiore dell'Esercito, Ufficio Storico, 2005
  • Gli Autoveicoli da combattimento dell’Esercito Italiano, Volume secondo (1940-1945), Nicola Pignato & Filippo Cappellano, Stato Maggiore dell’Esercito, Ufficio Storico, 2002
  • Gli Autoveicoli del Regio Esercito nella Seconda Guerra Mondiale, Nicola Pignato, Storia Militare, 1998
  • Ruote in divisa, I veicoli militari italiani 1900-1987, Brizio Pignacca, Giorgio Nada Editore, 1989
  • Alfa Romeo, Tutte le vetture dal 1910, Luigi Fusi, Emmeti grafice editrice, 1978
  • Alfa Romeo 1910-2010, Maurizio Tabucchi, Giorgio Nada Editore, 2010
  • Les belles italiennes, tous les modèles des origines à nos jours, Ornella Sessa, Alessandro Bruni, Massimo Clarke, Federico Paolini & Jean-Pierre Dauliac, Gründ, 2007
  • Les voitures italiennes de collection, Patrick Lesueur, EPA, 2010
  • site internet Registro internazionale Alfa Romeo 6C 2500
Pour reproduire ce véhicule :
FabricantÉchelleRéférence et désignationGalerie
Italian Kits 1/72 72002 Alfa Romeo 2500 Coloniale -
Italian Kits 1/72 72003 Alfa Romeo 2500 Coloniale ex Armir 1942-43 -
Read 9329 times Last modified on Wednesday, 27 August 2014 19:19
More in this category: Bianchi S6 et VM 6C »