Dernières mises à jour

  • SPA CL 39
    Publié le dimanche, 02 avril 2017 19:10
  • Dornier X
    Publié le jeudi, 23 mars 2017 19:27
  • Classe Mameli
    Publié le mercredi, 08 mars 2017 19:57
  • Pavesi P4
    Publié le samedi, 25 février 2017 10:22
  • TL 31
    Publié le samedi, 07 janvier 2017 12:18

Se connecter

dimanche, 07 juillet 2013 11:18

Fiat 508 CM

Ecrit par 
Fiat 508 CMC avec sa capote fermée. Fiat 508 CMC avec sa capote fermée.

Unique voiture de production italienne capable de se déplacer en tout-terrain pendant la guerre, la Fiat 508 CM fut la voiture la plus répandue dans les rangs de l'Esercito et servit sur tous les fronts entre 1940 et 1945.

Du civil au militaire

Dès son apparition en 1937, la Fiat 508 C Nuova Balilla 1100 fut adoptée par l'armée italienne dans sa version carrossée en torpédo. Par rapport à la version civile, la 508 C Torpedo Militare Coloniale se distinguait par des pneus plus larges, la présence de deux roues de secours à l'arrière et un filtre à huile adapté à une utilisation dans les colonies. Bien qu'elle reçut un camouflage trois tons, la 508 C Torpedo Militare Coloniale conservait les pare-chocs et les caches moyeux chromés de la version civile. Cette version torpédo quatre places doit être considérée comme un véhicule de transition, notamment du fait que les seules photos connues proviennent des archives Fiat, ce qui semble traduire une production plus que limitée pour les forces armées.

Uniques photos connues de la Fiat 508 C Torpedo Militare Coloniale, dérivée directement de la torpédo civile.
(crédits photos : Archives Fiat)

Un prototype deux place immatriculé "RE 102" fut testé au CSM de Rome en 1937 : si l'avant était identique à la version quatre places, la carrosserie présentait à l'arrière des formes plus anguleuses préfigurant celle de la future 508 CM.

Prototype deux places de la Fiat 508 C Torpedo Militare Coloniale présenté au CSM en 1937. Vue arrière du prototype deux places immatriculé "RE 102".

Développement et description de la Fiat 508 CM

Étant données les bonnes prestations relevées sur route avec la 508 C Torpedo Militare Coloniale, l'armée italienne demanda à Fiat de développer un nouveau torpédo sur le même châssis et avec la même motorisation, mais étudié pour se déplacer en tout-terrain. Par rapport à son prédécesseur, ce nouveau modèle présenté en août 1938 au CSM bénéficiait d'un châssis et de suspensions plus robustes, d'une garde au sol augmentée et de rapports de transmission plus courts, avec comme conséquences une vitesse de pointe réduite de 110 à 95 km/h sur route contre une pente franchissable passant de 22% à 30%. Mais le nouveau véhicule se distinguait surtout par sa carrosserie, dont les formes anguleuses n'avaient plus rien de commun avec la 508 C civile. Présentée en livrée grigio verde 615 avec des taches rouge brique, la voiture fut surnommée 1100 mimetica. Sa désignation d'usine était 508 C Torpedo Militare, mais les militaires la baptisèrent simplement 508 CM (le M signifiant mimetica).

Fiat 508 CM au CSM de Rome. L'exemplaire photographié est privé de roue de secours. Fiat 508 CM sur la piste d'essai située sur le toit du Lingotto, à Turin. Photo d'usine de la Fiat 508 CM.
(crédits photo : Archives Fiat)
Fiat 508 CM apparaissant sur une publicité Fiat à la tête d'une colonne mixte constituée d'autocarrette OM et d'un tracteur Fiat OCI 708 CM. Fiat 508 CM en essais sur un chemin accidenté. Présentation aux autorités allemandes de la Fiat 508 CM en compagnie d'une AB 41 et d'un M 14/41, probablement en 1942.

Propulsée par le moteur 4 cylindres essence équipant la 508 C, le type 108 C, la 508 CM présentait également un ensemble moteur - accouplement - boîte de vitesse monobloc. Le carburateur pouvait être un Zenith 30 VIMF ou un Solex 30FIA. Le filtre à air était soit à anneaux métalliques soit à bain d'huile. Le réservoir de carburant était situé dans le coffre et avait une capacité de 40 litres. Le châssis se prolongeait à l'avant pour soutenir le pare-chocs et se terminait par des crochets de manoeuvre aux quatre extrémités. Entre les deux portières se logeaient les flèches de direction, commandées par un électroaimant et sortant par rotation à 90° vers le haut. La roue de secours était installée sur le coffre, qui s'ouvrait par le haut. Deux caissons situés derrière les garde-boue avant accueillaient des outils et quelques pièces de rechange. L'accès au véhicule était facilité par quatre marchepieds situés sous chaque portière.

Écorché de la Fiat 508 CM. Vue de dessus du châssis. Vue de côté de la Fiat 508 CM avec capote fermée.
Fiat 508 CM avec capote fermée. Fiat 508 CM conservée au musée de Cecchignola.
(crédits photos : Giorgio Brigà)
Poste de conduite de la Fiat 508 CM. Le coffre s'ouvrait par le haut et accueillait le réservoir de carburant.
   
  Structure repliable supportant la capote.  

Deux séries de 508 CM se distinguent : la première avait un pare-brise entièrement rabattable sur le capot, tandis que seuls la vitre et son cadre étaient basculants sur la seconde.

Fiat 508 CM série 1 dont le pare-brise était intégralement rabattable. Fiat 508 CM série 2 dont seul le cadre du pare-brise était basculant. Détail d'une Fiat 508 CM série 2. Remarquez les impacts de balles dans la portière conducteur.

En parallèle de la torpedo mimetica fut produite la torpedo coloniale ou 508 CMC. Elle s'en distinguait immédiatement par sa livrée giallo sabbia, tandis que les différences mécaniques étaient très limitées : utilisation du seul filtre à air à bain d'huile, ajout d'une électropompe en parallèle de la pompe de gavage (avec l'interrupteur associé sur le tableau de bord), choix d'un rapport de pont différent, augmentation de la capacité du réservoir à 70 litres et montage de pneus basse pression 16"x4,00". En outre, les batteries utilisées sur la version coloniale étaient remplies d'un électrolyte plus dense et étaient estampillées AO.

Vue de 3/4 avant d'une Fiat 508 CMC. Filtre à air à bain d'huile. Fiat 508 CMC conservée au Museo dei Vigili del Fuoco de Mantoue.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Vue frontale de la 508 CMC de Mantoue. Le phare à gauche du pare-brise est un ajout d'après-guerre.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Vue de 3/4 arrière de la 508 CMC de Mantoue. Les clignotants sous les garde-boue ne sont pas d'origine.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Fiat 508 CMC de Mantoue. Remarquez les marchepieds sous chaque portière.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Détail du phare avant droit.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Logo Fiat au-dessus de la calandre. Le capot moteur s'ouvrait en ailes de mouette.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
L'exemplaire de Mantoue appartient à la série 2 avec son pare-brise inclinable.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Caisson situé derrière le garde-boue avant droit servant à ranger des outils et des pièces de rechange.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Poste de conduite. La poire de klaxon a été démontée.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
L'habitacle pouvait accueillir 4 personnes.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Flèche de direction logée entre les deux portières.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Détail de la structure de la capote.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Bouchon de réservoir à vis.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
   
  Détail des attaches du coffre.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
 

Version radio

Certaines Fiat 508 CM étaient équipées d'un poste radio émetteur-récepteur Allocchio Bacchini logé dans le coffre. L'antenne était composée de deux montants, un sur le coffre et l'autre au niveau de la calandre, reliés par le fil d'antenne.

Fiat 508 CM radio reconnaissable au deux montants d'antenne sur le capot et le coffre. Le poste radio Allocchio Bacchini était installé dans le coffre, percé de grilles d'aération sur les flancs.

Production et emploi

La première présentation au public des Fiat 508 CM et CMC eut lieu lors de l’inauguration de l'usine de Mirafiori le 15 mai 1939, pendant laquelle furent rassemblés tous les véhicules militaires produits par Fiat. La production débuta en 1939 et la Fiat 508 CM fut assignée en priorité aux commandements des unités motorisées. La 508 CM était vendue au prix de 34 100 lires et la 508 CMC à 36 000 lires. En 1943, 6000 exemplaires avaient été produits. Ils furent employés sur tous les fronts, y compris en Afrique Orientale entre 1940 et 41. La PAI l'employa aussi bien en Afrique du Nord qu'en métropole.

Fiat 508 CM sur la chaîne de montage du Lingotto en 1940. On reconnaît derrière une calandre de Fiat 1100.
(crédits photo : Carl Mydans pour Life)

La 508CM était destinée au commandement et à la reconnaissance, plus appropriée dans ces tâches qu’une que les autres voitures en dotation dans l'Esercito, car elle était la seule capable de se déplacer en-dehors des routes et des pistes. Malgré sa carrosserie torpédo, la 508 CM fut appréciée sur le front russe pour ses prestations en tout-terrain, quoique son utilisation en hiver requît une condition physique exceptionnelle de l'équipage.

Mussolini passant les troupes en revue à bord d'une Fiat 508 CM dans le secteur de Ventimille le 25 juin 1940.
(crédits photo : Archivio Centrale dello Stato)
Officiers passant les troupes en revue à bord d'une Fiat 508 CM dans le secteur de Menton le 25 juin 1940.
(crédits photo : Istituto Luce via Aymeric Lopez)
Soldats prenant la pause avec leur Fiat 508 CM.
Fiat 508 CM de la PAI à Tivoli en novembre 1941. Remarquez le drapeau tricolore peint sur le capot de cette Fiat 508 CM parcourant la via Balbia. Fiat 508 CM montrant des signes d'usure en Afrique du Nord.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)
Fiat 508 CM au front. On aperçoit des SPA CL39 derrière le talus. Fiat 508 CM défilant à la tête d'une colonne motorisée à Nikšić, au Monténégro, le 18 août 1942.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)
Fiat 508 CM en Slovénie en 1942.
(crédits photo : collection David Zambon)
Fiat 508 CM immatriculée "RA 0832" à Athènes le 17 avril 1943. Remarquez l'absence des caches moyeux.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)
Fiat 508 CM immatriculée "RE 36326" à Athènes en 1943.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)
Malgré ses qualités en tout-terrain, la Fiat 508 CM ne pouvait rien contre la boue du front russe.
Fiat 508 CM sur un terrain d'aviation en URSS. Fiat 508 CM suivant une Bianchi V6M sur un piste du front de l'Est. Fiat 508 CM du rgpt. Frecce Rosse armée d'un fusil-mitrailleur Breda mod.30.

Après l'armistice de septembre 1943, la Fiat 508 CM fut produite pour les Allemands en 1354 exemplaires. Après guerre, elle resta en service dans l'Esercito Italiano et dans la police jusqu'en 1960.

Fiat 508 CM utilisée par les Allemands en Italie en 1944.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)
Fiat 508 CM utilisée par la division Monterosa de la RSI. Fiat 508 CM du Reparto Mobile de la police après guerre.
Fiche technique
 Fiat 508 CMFiat 508 CMC
Longueur 3615 mm 3615 mm
Empattement 2427 mm 2427 mm
Largeur 1480 mm 1480 mm
Voie avant / arrière 1242 / 1239 mm 1256 / 1253 mm
Hauteur 1480 mm (1630 mm avec capote) 1480 mm (1630 mm avec capote)
Garde au sol 237 mm 230 mm
Poids à vide 890 kg 930 kg
Équipage 4 4
Configuration d'essieux 4x2 4x2
Moteur Type 108 C : 4 cylindres essence de 1089 cm3, développant 30 ch à 4400 tr/min Type 108 C : 4 cylindres essence de 1089 cm3, développant 30 ch à 4400 tr/min
Vitesse maximale 110 km/h sur route 95 km/h sur route
Autonomie 320 km sur route 570 km sur route
Emport en carburant 40 L 70 L
Plan 4 vues de la Fiat 508 CM. Plan coté de la Fiat 508 CM. Fiat 508 CM armée d'une mitrailleuse Breda mod.37.
(crédits : Ruggero Calò)
Sources :
  • Gli Autoveicoli tattici e logistici del Regio Esercito Italiano fino al 1943, tomo secondo, Nicola Pignato & Filippo Cappellano, Stato Maggiore dell'Esercito, Ufficio Storico, 2005
  • Gli Autoveicoli del Regio Esercito nella Seconda Guerra Mondiale, Nicola Pignato, Storia Militare, 1998
  • Ruote in divisa, I veicoli militari italiani 1900-1987, Brizio Pignacca, Giorgio Nada Editore, 1989
  • Semicingolati, motoveicoli e veicoli speciali del Regio Esercito italiano 1919/1943, Giulio Benussi, Intergest, 1976
  • Le fuoristrada Fiat, Alessandro Sannia, All Media, 2002
  • Les belles italiennes, tous les modèles des origines à nos jours, Ornella Sessa, Alessandro Bruni, Massimo Clarke, Federico Paolini & Jean-Pierre Dauliac, Gründ, 2007
  • Storia della PAI, Polizia Africa Italiana 1936-1945, Raffaele Girlando, Italia Editrice New, 2003
  • Polizia in movimento, Auto e moto dal 1945 ad oggi, Paolo Masotti, Direzione Centrale della Polizia Criminale, 2003
  • Fiat 508CM, Claudio Pergher, Notiziario Modellistico GMT n°1/04, 2004
Pour reproduire ce véhicule :
FabricantÉchelleRéférence et désignationGalerie
Al.By 1/72 A758 Fiat 508 CM -
Wespe Models 1/48 WES 48029 Fiat 508C - 1100 Mil -
Italeri 1/35 6497 508 CM "Coloniale" -

Réagissez à cet article
Pas de commentaire

Lu 14690 fois Dernière modification le dimanche, 27 novembre 2016 22:46

Media