Dernières mises à jour

Se connecter

dimanche, 15 mars 2015 09:06

Fiat 611

Ecrit par 
Automitrailleuse Fiat 611 armée d'un canon Vickers Terni de 37/40. Automitrailleuse Fiat 611 armée d'un canon Vickers Terni de 37/40.

Initialement boudée par les militaires, l'automitrailleuse Fiat 611 fut acquise en quantité marginale par les forces de l'ordre pour être finalement employée par l'Esercito en Afrique Orientale, de la conquête de l'Éthiopie à la chute de l'empire.

Des automitrailleuses pour les forces de police

Au début de l'année 1932, le consortium Fiat-Ansaldo présenta le prototype d'une automitrailleuse basée sur le châssis du camion tout-terrain Fiat 611 à trois essieux. Bien que répondant à une spécification de l'état major de l'armée émise à la fin des années 1920, l'automitrailleuse n'intéressa pas les militaires. Le ministère de l'intérieur retint en revanche le véhicule pour équiper le Corpo degli Agenti di Pubblica Sicurezza.

Prototype de l'automitrailleuse Fiat 611 à l'usine Ansaldo-Fossati.
Vue de côté du prototype. Remarquez la porte d'accès à l'habitacle derrière la roue de secours. Vue arrière du prototype. La trappe sous la mitrailleuse servait d'issue de secours.

Une commande de 10 exemplaires fut passée à Ansaldo en 1933, répartie en deux versions : 5 exemplaires étaient armés de 3 mitrailleuses, tandis que les 5 autres étaient équipés d'un canon de 37/40 en tourelle. Les exemplaires de série se démarquaient du prototype par l'ajout de grilles de protection sur le radiateur et sur les flancs du capot moteur.

Automitrailleuse Fiat 611 de série armée de 3 mitrailleuses Breda 5 C. Automitrailleuses Fiat 611 armées d'un canon de 37/40. L'ensemble des Fiat 611 commandées par le corps des agents de sécurité publique à l'usine Ansaldo.

Description technique

La particularité de cette nouvelle automitrailleuse par rapport à la Lancia 1Z alors en service était son double poste de conduite, lui permettant de faire marche arrière sans avoir à manoeuvrer. Ce dispositif fut repris sur la série des AB 40 et 41.

L'accès à l'habitacle, particulièrement spacieux, se faisait par une porte située sur le flanc gauche. Une sortie de secours était aménagée sur l'arrière de la caisse, tandis que trois écoutilles (deux à l'avant et une à l'arrière) assuraient la visibilité du pilote.

Habitacle de l'automitrailleuse Fiat 611. Les caissons sur les flancs renfermaient les munitions. Détail de l'arrière de la caisse montrant la trappe de secours, l'écoutille du poste de conduite et la mitrailleuse Breda 5 C.
(crédits photo : collection Piero Parlani)

Le moteur Fiat 122 B essence à six cylindres, soupapes latérales et refroidis à l'eau était situé à l'avant du châssis. La configuration 6x4 permettait d'obtenir de meilleures prestations en tout-terrain, d'autant que les roues arrière pouvaient être munies de chenilles (montées uniquement sur les automitrailleuses immatriculées RE 98 B et 99 B), tandis que les roues de secours montées libres sur leur axe aidaient au franchissement d'obstacles. Malgré le double poste de pilotage, seules les roues avant étaient directrices.

Les roues arrière jumelées étaient protégées par une plaque blindée équipée de charnières facilitant la maintenance.
(crédits photo : collection Piero Parlani)

L'armement différait selon les versions. La version armée uniquement de mitrailleuses disposait de deux Breda 5 C de 6,5 mm en tourelle et d'une troisième sur l'arrière de la caisse. La version armée d'un canon semi-automatique Vickers Terni de 37/40 en tourelle conservait la mitrailleuse sur l'arrière de la caisse tandis qu'une seconde était montée sur l'arrière de la tourelle. Le canon étant dépourvu de viseur, le pointage s'effectuait de manière plutôt rudimentaire avec une hausse à planchette. Pour le tir nocturne, certains exemplaires reçurent un phare électrique sur le toit de la tourelle en 1939.

Pour installer le canon de 37/40, la tourelle dut être réhaussée.

Du fait de leur piètre fiabilité, les mitrailleuses Breda furent remplacées par des Lewis de 7,7 mm au début de l'année 1941 et une dotation de bord de 20 grenades fut ajoutée dans chaque véhicule.

Lorsqu'elles étaient en service dans les forces de police, les automitrailleuses Fiat 611 arboraient une livrée bleue avec un fin bandeau tricolore ceinturant la base de la tourelle. Une fois versées à l'Esercito, elles reçurent une livrée gris-vert et un marquage constitué du numéro individuel sur la tourelle pour celles armées d'un canon et du numéro de section (2) suivie du numéro individuel sur la flancs de la caisse pour les autres.

Fiat 611 de l'Esercito portant leur numéro individuel sur la tourelle.

Utilisation opérationnelle

Entre 1933 et 1934, l'activité des Fiat 611 affectées aux forces de l'ordre italiennes se limita au traditionnel défilé du 18 octobre, date anniversaire de la création de la division spéciale de sécurité publique de Rome.

Fiat 611 des forces de l'ordre lors d'un défilé. Remarquez le faisceau apposé sur la grille du radiateur. Fiat 611 des forces de l'ordre exposées lors d'une manifestation.

En vue de l'invasion de l'Éthiopie, l'état major de l'armée décida d'acheter les 5 automitrailleuses Fiat 611 armées de canon en avril 1935, pour un prix unitaire de 86 500 lires. Immatriculées RE 98 B à 102 B et rassemblées au sein de la 1a sezione autonoma di autoblindo speciali « S », elles participèrent au défilé pour la fête du Statut albertin à Rome le 4 juin avant d'être envoyées en Somalie. Leur baptême du feu eut lieu le 6 novembre en direction de l'Ogaden.

Le 29 mars 1936, les Fiat 611 encore en charge au sein des forces de sécurité publique en métropole furent à leur tour envoyées en Somalie, encadrées dans la 2a squadriglia speciale autoblindo S. Arrivées sur le front Sud en avril 1936 et immatriculées RE 103 B à 107 B, elles eurent tout juste le temps de prendre part à l'offensive de l'Ogaden en direction de Djidjiga.

La 1a sezione autonoma autoblindo "S" en Somalie en 1935. Convoi ferroviaire transportant les Fiat 611 de la 1a sezione autonoma.
(crédits photo : collection De Gaetano)
Fiat 611 n°2 de la 1a sezione autonoma en gare de Dire Dawa en 1936.
Fiat 611 de la 1a sezione autonoma dans le secteur de Degehabur en 1936. Fiat 611 n°5 de la 1a sezione autonoma sur une piste d'Afrique Orientale. Colonne de Fiat 611 de la 1a sezione autonoma dans la région de Degehabur en 1936.
Fiat 611 de la 1a seziona autonoma en Somalie. Au premier plan, on reconnaît un SPA 25 C/10. Fiat 508 M et Fiat 611 de la 2a squadriglia speciale dans le secteur de Bullaléh en avril 1936. Elle a conservé sa livrée d'origine, avec l'ajout du marquage 2.5 indiquant qu'il s'agit de la 5ème automitrailleuse de la 2a squadriglia. Fiat 611 de la 2a squadriglia speciale en Somalie.
(crédits photo : collection Piero Parlani)

Durant cette première expérience de combat, les Fiat 611 confirmèrent leurs bonnes prestations en marche tout-terrain. Cependant, la disposition des armes se révéla peu ingénieuse, puisqu'en chasse, les Fiat 611 armées de canon ne pouvaient pas se servir de leurs mitrailleuses. La protection se révéla insuffisante contre les tirs des fusils antichars Boys de 14 mm, mais adaptée contre les projectiles des fusils d'infanterie. Enfin, l'absence de radio limitait sérieusement les possibilités de coordination entre véhicules.

Restées en AOI après la conquête d'Addis Abeba, les Fiat 611 participèrent aux opérations de police coloniale contre les groupes rebelles. Durant la seconde guerre mondiale, les automitrailleuses Fiat prirent part à la conquête de la Somalie britannique du 3 au 19 août 1940, entraînant la perte de deux véhicules, puis à la défense de l'empire, malgré leur faible valeur militaire.

Fiat 611 de la 1a sezione autonoma en Afrique Orientale à la veille de la seconde guerre mondiale.
Ravitaillement en carburant de la Fiat 611 immatriculée RE 98 B dans le secteur de Berbera en août 1940. Fiat 611 incendiée après l'action du mont Dabuto dans le secteur d'Hargheisa le 4 août 1940.
Fiche technique
  
Longueur 5600 mm
Empattement 3500 mm
Largeur 2200 mm
Voie avant / arrière 1480 / 1502 mm
Hauteur 2560 mm
Garde au sol 253 mm
Poids en ordre de combat 5500 à 6000 kg
Équipage 4
Moteur Fiat 122 B essence 6 cylindres de 2532 cm3, développant 46 ch à 2000 tr/min
Vitesse maximale 43 à 48 km/h sur route
9 km/h en tout terrain
Autonomie 320 km sur route
Emport en carburant 120 L
Protection 6 à 10 mm
Armement 1 canon de 37 mm (50 coups) et 2 mitrailleuses de 6,5 mm (1500 coups)
OU 3 mitrailleuses de 6,5 mm (10 000 coups)
Plan 4 vues du prototype.
(crédits : Aldo Cumbo)
Plan 4 vues de la Fiat 611 armée de 3 mitrailleuses.
(crédits : Aldo Cumbo)
Plan 3 vues et vue de dessus de la tourelle de la Fiat 611 armée d'un canon de 37/40.
(crédits : Aldo Cumbo)
Fiat 611 du corps des agents de sécurité publique.
(crédits : Ruggero Calò)
Fiat 611 de la 1a sezione autonoma di autoblindo speciali "S" en Somalie.
(crédits : Ruggero Calò)
Sources :
  • Corazzati e blindati italiani dalle origini allo scoppio della seconda guerra mondiale, David Vannucci, Editrice Innocenti, 2003
  • Gli Autoveicoli da combattimento dell’Esercito Italiano, Volume primo (dalle origini fino al 1939), Nicola Pignato & Filippo Cappellano, Stato Maggiore dell’Esercito, Ufficio Storico, 2002
  • I mezzi blindo-corazzati italiani 1923-1943, Nicola Pignato, Storia Militare, 2004
  • Mezzi dell'Esercito Italiano 1935-45, Ugo Barlozzetti & Alberto Pirella, Editoriale Olimpia, 1986
  • La meccanizzazione dell'esercito dalle origini al 1943, Tomo II, Lucio Ceva & Andrea Curami, USSME, 1994
  • A century of italian armored cars, Nicola Pignato, Mattioli 1885, 2008
  • Autoblindo AB 40, 41 e 43, Filippo Cappellano, Storia Militare, 2011
  • Soldati d'Africa, Storia del colonialismo italiano e delle uniformi per le truppe d'Africa del Regio Esercito Italiano, Volume quarto, 1930-1939, Renzo Catellani & Gian Carlo Stella, Ermanno Albertelli Editore, 2008
  • Le bande autocarrate dei Carabinieri Reali in Africa Orientale Italiana, Immagini e storia (febbraio-luglio 1936), Alberto Galazzetti, Marvia edizioni, 2013
  • Le autoblindo Fiat 611 mod.34/35 in Somalia, Fulvio Gaspardo, Storia Militare n°227, 2012
Pour reproduire ce véhicule :
FabricantÉchelleRéférence et désignationGalerie
Il Principe Nero 1/72 72006 Autoblinda Fiat 611 Maquette de Giorgio Brigà
GB Modelli 1/72 72004 Fiat 611 armored car -

Réagissez à cet article
Pas de commentaire

Lu 4889 fois Dernière modification le samedi, 21 mars 2015 09:21

Sujets associés

More in this category: AB 40 et 41 »