Dernières mises à jour

Se connecter

dimanche, 04 octobre 2015 09:44

Fiat 18 BL

Ecrit par 
Soldats allemands montant dans un Fiat 18 BL du 9° centro automobilistico à Lecce le 29 octobre 1941. Soldats allemands montant dans un Fiat 18 BL du 9° centro automobilistico à Lecce le 29 octobre 1941. collection Aymeric Lopez

Issus de la Grande Guerre durant laquelle ils furent les camion lourds les plus répandus dans les files du Regio Esercito, les Fiat 18 BL et BLR firent preuve d'une remarquable longévité puisqu'ils furent encore employés au cours du second conflit mondial.

Développement et production

Si au déclenchement de la Grande Guerre en août 1914, l'Italie se déclara neutre, les autorités militaires n'en prirent pas moins les dispositions nécessaires pour se préparer à une future intervention. Dans le domaine de la motorisation, elles définirent les caractéristiques des différents véhicules devant équiper l'armée et les transmirent aux différents constructeurs du pays. C'est en réponse à ces besoins que Fiat développa le 18 BL, conçu en 1914 par Carlo Cavalli, qui était déjà à l'origine du camion léger Fiat 15 Ter.

Le Fiat 18BL fut le camion militaire le plus produit de l'époque. Les châssis motorisés sortant de l'usine Fiat de corso Dante étaient ensuite envoyés aux carrossiers spécialisés qui réalisaient l'équipement souhaité par le client.

Le Fiat 18 BLR (pour Rinforzato, renforcé) fut probablement introduit en 1917 et resta en production jusqu'en 1921. Au total, les Fiat 18 BL et BLR furent produits à 20 000 exemplaires environ.

Le prototype du Fiat 18 BL.
(crédits photo : Archivio Fiat)
Fiat 18 BL du Servizio Militare.
Production des Fiat 18 BL dans l'usine de corso Dante à Turin.
(crédits photo : Archivio Fiat)
Fiat 18 BLR.
(crédits photo : Fondazione Negri)

Description technique

Le Fiat 18 BL était propulsé par un moteur essence modèle 64 CA à 4 cylindres verticaux moulés en un seul bloc de fonte, soupapes latérales et carter en aluminium. Le réservoir d'essence situé sous le siège conducteur était maintenu sous pression grâce aux gaz d'échappement. Cette pression était utilisée pour envoyer l'essence vers le carburateur.

L'embrayage à disques multiples transmettait le couple à la boîte de vitesse à double baladeur disposant de 4 rapports pour la marche avant plus un pour la marche arrière. Le différentiel partageait le même carter que la boîte. Le Fiat 18 BL était doté d'un mécanisme de blocage du différentiel manuel.

Fiat 18 BL immatriculé RE 21208. Vue frontale d'un Fiat 18 BL.
Fiat 18 BL conservé au Centro Storico Fiat de Turin.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Moteur essence type 64 CA à 4 cylindres. (crédits photos : Aymeric Lopez)

Les roues à rais en acier moulé de section elliptique (triangulaire sur les dernières séries) étaient cerclées de bandages pleins de 900x110 mm à l'avant et de 1060x120 mm à l'arrière. Les roues arrière étaient solidaires de couronnes dentées pour la transmission par chaîne depuis le pignon du demi-essieu, protégée par un carter en tôle. La face interne de la couronne dentée servait de tambour de frein.

Détail du carter renfermant la boîte et le différentiel.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Schéma de la transmission par chaîne. Roue arrière à rais et carter de la transmission.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Pont arrière.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Pont avant.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Roue avant à rais.
(crédits photo : Guillaume Terret)

Le châssis était constitué de 2 longerons en tôle estampée en U reliés entre eux par 8 traverses. La suspension était assurée par des ressorts à lames semi-elliptiques. Le plateau bâché d'une longueur de 3,5 m et d'une largeur de 1,75 m était fermé par des ridelles de 57 cm de haut et offrait une charge utile de 3,5 tonnes. À partir de 1916, certains exemplaires furent destinés au transport stratégique d'unités et furent pour cela équipés de banquettes permettant d'accueillir 20 à 21 fantassins entièrement équipés. Le Fiat 18 BL pouvait tracter une remorque de 5 tonnes.

Le poste de conduite disposait d'une capote imperméable repliable à trois arceaux et d'une banquette à trois places. L'éclairage était généralement assuré par un phare à carbure auto-générateur, deux lampes à pétrole et un feu arrière.

Châssis du Fiat 18 BL. Ressort à lames du pont avant.
(crédits photo : Guillaume Terret)
Détail de la ridelle arrière rabattable.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Poste de conduite.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Phare à carbure auto-générateur.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Lampe à pétrole.
(crédits photo : Aymeric Lopez)

Au cours de la production, quelques évolutions furent apportées au Fiat 18 BL. Initialement, les véhicules produits pour l'armée étaient privés de garde-boue arrière et de marchepied. Adoptées au cours du conflit, ces modifications ne furent pas appliquées rétroactivement sur les exemplaires précédents. Vers 1916, une barre de protection fut ajoutée devant le radiateur. Sur le premier tiers des véhicules produits, le plateau se caractérisait par un décroché au niveau du passage de roue. Il fut ensuite supprimé pour simplifier le chargement du plateau, qui dut cependant être surélevé. De manière à simplifier la construction, les 5 montants de la ridelle arrière rabattable furent réduits à 2.

Barre de protection du radiateur.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Sur ce Fiat 18 BL de début de production, le plateau présente un décroché au niveau du passage de roue.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)

Le modèle 18 BLR offrait une charge utile plus importante et était propulsé par un moteur 64 DA plus puissant du fait de l'augmentation de l'alésage. Il était équipé de suspensions renforcées et de roues de diamètre réduit montant des bandages de 750x120 mm sur le pont avant et de 900x140 mm sur le pont arrière. Son rapport de démultiplication augmenté le rendait particulièrement adapté dans le rôle de tracteur, puisqu'il pouvait haler une charge de 20 tonnes en plaine. Huit exemplaires furent transformés en canons automoteurs de 76/30 Vickers Terni au profit de la Regia Marina.

Fiat 18 BLR tractant 4 remorques dans le parc du Valentino à Turin.
(crédits photo : Fondazione Negri)
Vue de côté d'un Fiat 18 BLR bâché. Vue arrière du Fiat 18 BLR immatriculé RE 22026.
Train routier composé d'un Fiat 18 BLR tractant 4 remorques Soller Mangiapan transportant 2 canons de 149 A mod.16 Ansaldo. Les capacités de charge du Fiat 18 BLR furent mises à profit dans le civil comme on peut le voir ici.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)

Dérivés

Les Fiat 18BL et BLR servirent de bases à de nombreux véhicules dérivés, tant pour les applications civiles que militaire. Ils furent notamment convertis en fourgons, citernes, transports de munitions, laboratoires photographiques pour l'aviation, ambulances, échelles de pompiers et autobus urbains et interurbains.

Fourgon sur Fiat 18 BL. Remarquez les phares électriques sur le toit de la cabine ouverte. Fiat 18 BL et BLR citerne de la province de Brescia.
Semi-remorque citerne Zorzi sur châssis Fiat 18 BL. Unité chirurgicale sur Fiat 18 BLR. Ambulance n°1 de l'unité chirurgicale sur Fiat 18 BLR en 1917.
Grande échelle sur Fiat 18 BL en 1916. Autobus sur Fiat 18 BL carrossé par Luigi dalla Via. Autobus sur Fiat 18 BL à Asmara.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)
Autobus transformable Diatto-Garavani de 1916 sur Fiat 18 BL.
Autobus sur Fiat 18 BLR en service sur la ligne Monte Amiata - Chiusi. Autobus sur Fiat 18 BLR en maintenance à Asmara. Appareil de désinfection Victoria sur Fiat 18 BL.

Carrière opérationnelle

Les Fiat 18 BL et BLR furent très largement utilisés au cours de la première guerre mondiale, tant dans l'armée italienne que dans les armées britannique, française et russe. L'apport des 18 BL fut déterminant pour la contre-offensive italienne de mai 1916 dans le Trentin, durant laquelle il transportèrent plus de 100 000 hommes. Au 30 septembre 1918, l'armée italienne disposait de 5413 Fiat 18 BL et BLR opérationnels et 902 en réparation.

Fiat 18 BL de la 36a autosezione du III autoparco durant la Grande Guerre. Fiat 18 BL du 8° autoreparto.
(crédits photo : collection Gastone Bassi)
Colonne de Fiat 18 BL en mai 1916.
Fiat 18 BL accidenté.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)
Fiat 18 BL à Orbassano en attente de livraison à l'armée française. Fiat 18 BL de la section de transport de matériel TM 571 de l'armée française.

Durant l'entre-deux-guerres, les Fiat 18 BL et BLR furent employés comme tracteurs et porteurs de pièces d'artillerie jusqu'au calibre 149 mm et pour le transport de chars Fiat 3000 sur remorques jusqu'à leur substitution par les Lancia Ro. Une version à cabine fermée fut utilisée par les CC.RR. À la fin des années 1920, les exemplaires en service adoptèrent des bandages semi-pneumatiques à la place des bandages pleins.

Fiat 18 BLR du 3° autoparco à Trieste le 10 janvier 1919.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)
Fiat 18 BL adapté pour le transport des pièces d'artillerie. Canon de 75/27 mod.06 chargé sur un Fiat 18 BL.
Fiat 18 BL transportant un obusier de 149/12 en 1922. Fiat 18 BL transportant un obusier de 100/17 mod.14 et en tractant un autre à Zara en 1930. Canons de 75/27 mod.06 transportés sur des Fiat 18 BLR lors d'une parade à Reggio Emilia.
Fiat 18 BLR tractant un Fiat 3000 mod.21 sur une remorque. Fiat 18 BLR tractant des Fiat 3000 sur remorques lors d'un défilé à Rome en 1924. Fiat 3000 mod.21 sur remorque tractés par des Fiat 18 BLR à la parade en 1935.
(crédits photo : AUSSME)
Fiat 18 BL des CC.RR. dans les années 1920.
(crédits photo : collection Luigi Castiello sur ICSM)
Fiat 18 BL équipé de bandages semi-pneumatiques, de phares électriques et d'un radiateur agrandi. Colonne de Fiat 18 BL montant des bandages semi-pneumatiques Pirelli en juillet 1932.

En 1935, 4 Fiat 18 BL équipés à titre expérimental d'un gazogène au charbon de bois « Dux » furent envoyés en Érythrée.

Fiat 18 BL au gazogène avec au premier plan une Fiat 508 M spider militare.

Lors de l'invasion de l'Éthiopie, le Regio Esercito employa 835 Fiat 18 BL et 298 Fiat 18 BLR à plateau en plus des 180 camions citernes et 22 ambulances sur l'un ou l'autre châssis. Pour les véhicules destinées au service dans les colonies, les roues d'origine furent remplacées par des roues à jante à voile plein montant des pneus à chambre de 34x7''.

Fiat 18 BL coloniale doté d'un radiateur agrandi et de roues à jante à voile plein montant des pneus à chambre. Fiat 18 BL coloniale progressant sur une piste éthiopienne en 1935.
(crédits photo : Nationaal Archief)
Officier posant devant un Fiat 18 BL coloniale en Éthiopie en novembre 1935.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)
Fiat 18 BL coloniale lors de l'invasion de l'Éthiopie. Fiat 18 BLR en AOI.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)
Atelier de campagne sur Fiat 18 BLR de la division 28 Ottobre en Éthiopie.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)

Pendant la guerre civile espagnole, le CTV comptait 145 Fiat 18 BL et 50 Fiat 18 BLR en service au 25 octobre 1938.

Fiat 18 BL de la division Littorio à Alcaniz en mars 1938.
(crédits photo : AUSSME)
Fiat 18 BLR du CTV en Catalogne transportant une citerne sur son plateau.
(crédits photo : collection Michele Francone)

Bien que la radiation des premiers modèles du 18 BL débuta en 1938, de nombreux exemplaires équipés de phares électriques restèrent en service pendant la seconde guerre mondiale.

Fiat 18 BL du 1° centro automobilistico en 1941.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)
Fiat 18 BL sur le front greco-albanais en novembre 1940.
(crédits photo : Archivio Centrale dello Stato)
Fiat 18 BLR entrant dans Modane en novembre 1942.
(crédits photo : collection Yves Casagrande)
Fiche technique
 Fiat 18 BLFiat 18 BLR
Longueur 5550 mm 5850 mm
Empattement 3650 mm 3650 mm
Largeur 1850 mm 1850 mm
Voie avant / arrière 1660 / 1655 mm 1660 / 1715 mm
Hauteur 2880 mm 2850 mm
Garde au sol 300 mm -
Poids à vide 3700 kg 4000 kg
Équipage 2 2
Charge utile 3500 kg 4050 kg
Configuration d'essieux 4x2 4x2
Moteur Type 64 CA : 4 cylindres essence de 5654 cm3, développant 38 ch à 1300 tr/min Type 64 DA : 4 cylindres essence de 6234 cm3, développant 40 ch à 1300 tr/min
Vitesse maximale 25 km/h sur route 23 km/h sur route
Autonomie 180 km sur route 180 km sur route
Emport en carburant 90 L 90 L
Profil et vue arrière du Fiat 18 BL. Profil et vue de dessus d'un autobus carrossé par Luigi dalla Via sur châssis Fiat 18 BL. Fiat 18 BL du CTV en 1938. (crédits : Ruggero Calò)
Sources :
  • Gli Autoveicoli tattici e logistici del Regio Esercito Italiano fino al 1943, tomo primo, Nicola Pignato & Filippo Cappellano, Stato Maggiore dell'Esercito, Ufficio Storico, 2005
  • Gli Autoveicoli da combattimento dell’Esercito Italiano, Volume primo (dalle origini fino al 1939), Nicola Pignato & Filippo Cappellano, Stato Maggiore dell’Esercito, Ufficio Storico, 2002
  • Ruote in divisa, I veicoli militari italiani 1900-1987, Brizio Pignacca, Giorgio Nada Editore, 1989
  • Il grande libro dei camion italiani, Sergio Puttini & Giuseppe Thellung di Courtelary, Giorgio Nada Editore, 2010
  • Storia illustrata del Camion Italiano, Costantino Squassoni & Mauro Squassoni Negri, Fondazione Negri, 1996
  • Cent'anni di Camion Fiat, Paolo Bossi, Fondazione Negri, 2012
  • 85 anni di camion militari Fiat, Carlo F. Zampini Salazar, Stige Editore, 1987
  • Le trattrici italiane della Grande Guerra, Il traino meccanico delle artiglierie dalle origini al 1918, Filippo Cappellano & Claudio Pergher, Gruppo Modellistico Trentino di studio e ricerca storica, 2014
  • Storia fotografica dell'industria automobilistica italiana, Pier Luigi Bassignana, Adriana Castagnoli & Marco Revelli, Bollati Boringhieri, 1998
  • Motores en guerra, Guerra civil española, Josep M.a Mata Duaso, Susaeta, 2012
  • Les camions de la victoire 1914-1918, Jean-Michel Boniface & Jean-Gabriel Jeudy, Éditions Massin, 1996
  • Immagini ed evoluzione del corpo automobilistico, Volume I (1898-1939), Valido Capodarca, Comando traporti e materiali dell'esercito, 1994
  • Automezzi Italiani per i Vigili del Fuoco, Massimo Condolo, Fondazione Negri, 2005
  • Le ambulanze italiane, Alessandro Sannia & Pierfrancesco Mainetti, Fondazione Negri, 2006
  • Storia illustrata dell'Autobus Italiano, Massimo Condolo, Fondazione Negri, 2010
  • Carrozzeria Luigi dalla Via, Cento anni di autobus costruiti a Schio, Massimo Condolo, Fondazione Negri, 2004
  • L'Italia è piccola ? Storia dei trasporti italiani volume 37°, Terre d'oltremare volume secondo, Francesco Ogliari, Cavallotti Editori, 1981
  • L'Italia è piccola ? Storia dei trasporti italiani volume 38°, Terre d'oltremare volume terzo, Francesco Ogliari, Cavallotti Editori, 1981
  • Profumo di nafta, Uomini e camion sulle strade del mondo, Beppe Salussoglia & Pasquale Caccavale, Gribaudo, 2008
  • Istruzione sul servizio automobilistico, Volume 1°, Impiego e Manutenzione dei mezzi Automobilistici, Allegato n.1, Autocarro « Fiat » 18 BL, Stato Maggiore del Regio Esercito, 1922
Pour reproduire ce véhicule :
FabricantÉchelleRéférence et désignationGalerie
Brach Model 1/72 BM-7215 Fiat 18 BL -
CRI.EL Model 1/35 R064 Autocarro Fiat 18 BL -

Réagissez à cet article
Pas de commentaire

Lu 2503 fois Dernière modification le dimanche, 04 octobre 2015 20:42
More in this category: « Ceirano 50 CM Fiat 626 »