Dernières mises à jour

Se connecter

samedi, 07 janvier 2017 12:18

TL 31

Ecrit par 
TL 31 tractant un obusier de 100/17 mod.14 muni d'un train rouleur. TL 31 tractant un obusier de 100/17 mod.14 muni d'un train rouleur. via Claudio Pergher

Le TL 31, petit frère du tracteur d'artillerie Pavesi P4, fut le premier véhicule italien conçu spécifiquement pour le halage de l'artillerie de campagne.

Du camion au tracteur léger

En 1925, la société Motomeccanica de l'ingénieur Ugo Pavesi conçut deux véhicules dont l'architecture se basait sur celle du tracteur P4, en format réduit. Il s'agissait d'un véhicule de reconnaissance et d'un camion léger de commandement et liaison pour l'artillerie, tous deux présentés à la commission pour la traction mécanisée au premier semestre 1927. Les essais menés sur le camion léger ne suscitèrent guère l'intérêt de l'armée, et son développement fut immédiatement interrompu.

Le camion léger de commandement et liaison pour l'artillerie resta au stade du prototype.

Le véhicule de reconnaissance, qui ne dépassait pas la vitesse de 20 km/h sur route, était clairement trop lent pour servir dans ce rôle. Les essais furent néanmoins poursuivis dans le but d'en faire un véhicule qui puisse satisfaire aux besoins des militaires pour le halage de l'artillerie de campagne.

Châssis du véhicule de reconnaissance. Comme pour le camion léger et le P4, le réservoir était positionné au-dessus du moteur. Les roues comptaient en revanche 10 palettes d'adhérence au lieu de 5 sur le camion. Poste de conduite du véhicule de reconnaissance.
Essais sur route de montagne du véhicule de reconnaissance. Les roues sont équipées de cerclages additionnels visant à augmenter la surface de contact sur un sol meuble. Essais du véhicule de reconnaissance sur terrain enneigé avec palettes d'adhérence montées sur les cerclages additionnels.
Version définitive du véhicule de reconnaissance. Deux portières permettent l'accès de l'équipage dans chacun des deux trains.

Au second semestre 1929, le ministère de la guerre commanda à Fiat[1] 4 exemplaires d'un tracteur léger dérivé du véhicule de reconnaissance Pavesi. À la fin de l'année 1930, la commission pour la motorisation jugea satisfaisants les résultats obtenus par le nouveau tracteur léger auprès de la batterie à laquelle les 4 exemplaires avaient été assignés. Le tracteur fut homologué sous la désignation de Pavesi L 140, avec l'appellation militaire de trattore leggero modello 31 (TL 31), et une commande fut passée à Fiat pour l'acquisition de 150 tracteurs TL 31. Les livraisons s'échelonnèrent jusqu'en juillet 1933.

Prototype du tracteur léger basé sur le châssis du véhicule de reconnaissance. Les roues sont celles du tracteur P4 et le réservoir est encore placé au-dessus du moteur. Essai de halage de l'obusier de 149/12 mod.14 doté d'un train rouleur avec le prototype du tracteur léger.
Modèle de série du TL 31 en sortie d'usine.
(crédits photo : collection Claudio Pergher)
Vue de profil du TL 31.
(crédits photo : CTM)
Vue frontale du TL 31.

Une courte carrière en Italie

Le nouveau tracteur fut expérimenté à l'occasion des grandes manœuvres de 1932 auxquelles prit part le rgt.art. leggera sur 2 groupes de canons de 75/27 mod.11 dotés de train rouleur. Un troisième groupe fut créé en 1934 et participa aux grandes manœuvres sur l'Apennin tosco-émilien en août de cette année. Au 1er octobre 1934, suite à la dissolution du rgt.art. leggera, les TL 31 furent affectés aux gr.mot. des 3 Div.cl.

TL 31 participant aux grandes manoeuvres de 1932.
(crédits photo : Archivio Fiat)
TL 31 franchissant un pont d'équipage n°0 avec une remorque porte-munitions.
(crédits photo : collection Filippo Cappellano)
TL 31 tractant des canons de 75/27 mod.11 en 1935.
(crédits photo : Hulton Archive)
TL 31 et canons de 75/27 mod.11 devant le mausolée de Cesare Battisti à Trente en 1935.
(crédits photo : collection Claudio Pergher)
TL 31 sur la piazza Dante à Trente en 1935.
(crédits photo : collection Claudio Pergher)
TL 31 participant aux grandes manoeuvres. Remarquez les phares obscurcis.
(crédits photo : collection Filippo Cappellano)

Jusqu'en 1936, les TL 31 furent employés au sein des batteries de canons de 75/27 mod.11. Le tracteur fut également testé pour le halage des obusiers de 75/18 mod.35 et de 100/17 mod.14.

Essais de halage d'un obusier de 100/17 mod.14 muni d'un train rouleur sur terrain accidenté.
(crédits photos : via Claudio Pergher)
TL 31 tractant le prototype de l'obusier de 75/18 mod.35.
(crédits photo : AUSSME)
TL 31 tractant un obusier de 75/18 mod.35.
(crédits photo : Centro di Documentazione - Museo Nazionale dell'Automobile di Torino)

Au déclenchement de la guerre civile espagnole, tous les TL 31 disponibles furent affectés au CTV au sein duquel ils servirent au halage des canons de 75/27 mod.11 et des obusiers de 100/17. On en comptait 71 exemplaires dans la péninsule ibérique en octobre 1938, mais il semblerait que 133 TL 31 aient gagné l'Espagne au total. À l'issue du conflit, les tracteurs restants furent cédés à l'armée espagnole dans laquelle ils servirent jusqu'au début des années 1950.

TL 31 du CTV tractant un canon de 75/27 mod.11. TL 31 et obusiers de 100/17 mod.14 défilant à Barcelone en 1939.
(crédits photo : Josep M.a Mata Duaso)
TL 31 et canons de 75/27 mod.11 sur le paseo de la Castellana lors du défilé de la victoire à Madrid en 1939.

En Italie, le TL 31 fut remplacé par le TL 37 pour motoriser l'artillerie divisionnaire et par le Fiat OCI 708 CM pour l'artillerie de montagne. Les principaux reproches adressés au TL 31 concernaient sa suspension insuffisante, son encombrement, son manque d'adhérence et l'absence de treuil.

Description technique

Le TL 31 était un tracteur à 4 roues motrices constitué, comme son grand frère le P4, de 2 trains possédant chacun un essieu et reliés entre eux par un flasque cintré en arc de cercle. La suspension fut améliorée par le recours à des ressorts à lames couplés à des amortisseurs hydrauliques, ce qui obligea à incurver les éléments de châssis des 2 trains et à courber la barre de liaison.

Vue de 3/4 avant du TL 31. TL 31 entièrement bâché. Vues de dessus et de profil du châssis du TL 31.
(crédits : Aldo Mario Feller)
Le châssis du TL 31 présentait des cadres de train incurvés pour introduire des ressorts à lames et une barre de liaison courbée au niveau du train avant.

Le moteur essence était très proche de celui du P4, mais de plus faible cylindrée. Il était équipé de pistons en aluminium et affichait un régime de rotation plus élevé. Le réservoir était logé entre le capot moteur et le garde-boue avant gauche.

L'embrayage était du type monodisque à sec tandis que la boîte de vitesses fut largement modifiée, l'arbre primaire entraînant un arbre auxiliaire avec 2 engrenages réducteurs toujours en prise transmettant le mouvement de rotation à l'arbre secondaire via les engrenages de 1ère, 2de et 3ème. La 4ème était obtenue lorsque l'arbre secondaire était embrayé directement sur l'arbre moteur. Les différentiels avant et arrière étaient identiques, mais seul l'arrière était doté d'un dispositif de blocage.

Les roues à rayons étaient cerclées de 2 bandes semi-pneumatiques de 1086x80 mm légèrement espacées. Pour améliorer l'adhérence en tout terrain, elles étaient munies de 10 palettes rabattables sur la bande de roulement. Elles pouvaient également recevoir des organes d'adhérence amovibles, sans avoir à retirer les palettes.

La carrosserie se distinguait de celle du Pavesi P4 par la présence d'un pare-brise et les garde-boue plus enveloppants. Le nombre de sièges des servants sur le train arrière fut réduit à 4, 2 dirigés vers l'avant et 2 tournés vers l'arrière.

Roue avant équipée des organes d'adhérence amovibles. Remarquez le réservoir logé entre le capot moteur et le garde-boue.
(crédits photo : Museo Storico della Motorizzazione Militare)
Vue de 3/4 arrière montrant la disposition des sièges des servants. Débarrassé des sièges des servants, le plateau arrière pouvait accueillir 500 kg de charge utile.
(crédits photo : Museo Storico della Motorizzazione Militare)
Fiche technique
Longueur 4050 mm
Empattement 2250 mm
Largeur 1800 mm
Voie avant / arrière 1450 / 1450 mm
Hauteur 2180 mm
Garde au sol 510 mm
Poids à vide 2950 kg
Équipage 6
Charge utile 500 kg
Charge tractable maximale 2000 kg
Configuration d'essieux 4x4
Moteur Type L20 : 4 cylindres essence de 2300 cm3, développant 33 ch à 2200 tr/min
Vitesse maximale 35 km/h sur route
Autonomie 160 km sur route
Emport en carburant 50 + 13 L
Notes :

[1] Le consortium Fiat-SPA-Ceirano avait acheté le brevet pour la production des tracteurs militaires conçus par Pavesi, la Motomeccanica se réservant le secteur agricole.

Sources :
  • Gli Autoveicoli tattici e logistici del Regio Esercito Italiano fino al 1943, tomo secondo, Nicola Pignato & Filippo Cappellano, Stato Maggiore dell'Esercito, Ufficio Storico, 2005
  • Ruote in divisa, I veicoli militari italiani 1900-1987, Brizio Pignacca, Giorgio Nada Editore, 1989
  • Semicingolati, motoveicoli e veicoli speciali del Regio Esercito Italiano 1919/1943, Giulio Benussi, Intergest, 1976
  • Le macchine di Pavesi, le trattrici, i trattori, i rimorchi, Claudio Pergher, GMT, 2002
  • 85 anni di camion militari Fiat, Carlo F. Zampini Salazar, Stige Editore, 1987
  • Motores en guerra, Guerra civil española, Josep M.a Mata Duaso, Susaeta, 2012
  • Militares italianos en la guerra civil española, Carlos Murias, Carlos Castañón & José María Manrique, La esfera de los libros, 2010
  • Trattori Pavesi, 3a parte, Nicola Pignato, Notiziario Modellistico GMT n°3.92, 1992
  • Centro di Documentazione - Museo Nazionale dell'Automobile di Torino

Réagissez à cet article
Pas de commentaire

Lu 2301 fois Dernière modification le mardi, 10 janvier 2017 21:29
More in this category: « Breda 40 et 41 Pavesi P4 »